Les avantages du statut d’auto-entrepreneur en 2020

auto-entrepreneur

Le 1er janvier 2009, le régime de l’auto entrepreneur a commencé à être appliqué. Il est presque identique à celui de la micro-entreprise classique, sauf lorsqu’on prend en compte le prélèvement fiscal forfaitaire inclus dans cette dernière réforme. Ce statut est, en effet, attribué à toute personne physique possédant déjà une entreprise individuelle pour l’exercice d’une activité commerciale, libérale ou artisanale, à titre complémentaire ou principal. Découvrons les avantages du statut d’auto entrepreneur en 2020 !

Des aides et une immatriculation rapide

Avant même que vous n’entriez en plein dans ce régime, l’État soutient votre initiative en vous accordant des aides. Elles sont appelées aides financières à la création d’entreprises. Elles consistent à obtenir un rendez-vous avec une reprise d’entreprise ou un conseiller création. L’un ou l’autre de ces spécialistes vous aidera à parfaire votre business plan et vous proposera en surplus une formation à la création d’entreprise.

Aussi, qu’il soit commerçant ou artisan, l’auto entrepreneur bénéficie désormais de facilités pour l’obtention de son immatriculation, une fois son entreprise créée. Obligatoire pour l’exercice de toute activité de cette nature, le registre du commerce et des sociétés, RCS, est désormais gratuit pour toutes les personnes disposant de ce statut. Ces personnes doivent s’inscrire au niveau du Centre de formalités des Entreprises de leur région pour l’obtenir. Tous les détails sont disponibles sur le site portail-autoentrepreneur.fr

Une comptabilité simple et réduite

Le système de comptabilité dans l’auto entreprise est désormais ultra allégé. D’ailleurs, il n’y a plus d’obligations de tenir une comptabilité et donc plus d’honoraires à payer à un expert-comptable. Il vous suffira de disposer d’un registre recettes/dépenses pour avoir une vue sur l’évolution de votre chiffre d’affaires et pour fournir des données à l’administration fiscale. L’entrepreneur dans ce cas, bénéficie également d’une dispense de bilan. Autrement dit, il ne doit pas procéder à l’établissement de comptes annuels. Ceci ne l’exclut toutefois pas le respect de certaines obligations comme la conservation de tous les justificatifs. Qu’il s’agisse du registre des achats ou du livre chronologique des recettes, tous les justificatifs comptables doivent être minutieusement conservés. Le délai de conservation varie en fonction de la nature de ces documents comptables. Il est toutefois conseillé que les bons de commande, les contrats et les factures fournisseurs soient conservés pendant au minimum 10 ans. Plusieurs autres avantages comme la tenue d’une comptabilité en ligne ou l’accès à des logiciels de facturation sont également accordés à l’entrepreneur.

Une exonération de TVA et de taxe locale

En obtenant le statut d’auto entrepreneur, aucun impôt n’est payé lorsque des recettes n’ont pas été faites au cours de l’année budgétaire. Autrement dit, les charges sociales et l’impôt sur le revenu sont calculés sur la base du chiffre d’affaires encaissé. Aussi, lorsqu’au sein de l’entreprise, les plafonds de franchise de TVA ne sont pas dépassés, il est impossible que la Taxe sur Valeur Ajoutée soit due. Ces plafonds varient également en fonction du type d’entreprise. Pour les entreprises d’achat et de vente de biens et de marchandises, elle est de 85.800 euros. Il en est de même pour les entreprises de locations saisonnières de tourisme. Quant aux autres entreprises et aux locations meublées classiques, leur plafond est fixé à 34.400 euros. Par ailleurs, sous des conditions de non-activité antérieure, une exonération de taxe locale est appliquée, notamment la cotisation foncière des entreprises. Cette dernière est comprise dans la Contribution Economique Territoriale, et était due par toute personne physique et morale exerçant une activité professionnelle à titre habituel.