Quelques astuces pour trouver une société à reprendre

Le processus le plus simple pour reprendre une société consiste à acquérir tout ou une partie des titres appartenant au cédant. Cette technique est le schéma traditionnel d’une reprise d’une entreprise de petite taille. Dans le cas où le montant de l’acquisition est faible et que la démarche est financée uniquement à travers des fonds appartenant à l’acquéreur, le rachat des titres est accompli de manière directe.

La recherche de la société idéale représente l’étape la plus complexe dans un processus de reprise de compagnie. Il est important que l’investisseur définisse sa cible. Après mûre réflexion il est temps d’effectuer sa recherche. Notons qu’il existe plusieurs outils d’annonces d’entreprises à céder disponibles en ligne. Ces portails aident le repreneur à identifier les sociétés qui correspondent à leurs attentes en présentant des offres classées par secteur d’activité et/ou par lieu.

Comment faire pour bien définir sa cible ?

À la différence de la création d’entreprises, ceux qui souhaitent reprendre une société existante ne sont pas obligés de choisir le domaine d’activité. La sélection du repreneur est plus flexible, il a le choix parmi davantage de sociétés. En effet, la quête de la compagnie à reprendre varie selon de nombreux éléments. L’activité n’est pas un facteur déterminant puisque le futur repreneur s’adaptera en fonction de l’entreprise qu’il décidera d’acquérir.

Il existe de nombreux critères de sélection, leur valeur diffère selon le profil des candidats. Lors d’une reprise, il est important de prendre en compte la taille de la compagnie, la localisation, le prix de la transaction, le type de clientèle, le positionnement, la santé financière de la compagnie… L’investisseur qui souhaite reprendre une activité peut orienter sa recherche en prenant compte le parcours professionnel et ses propres compétences. Autre astuce pour définir sa cible, réduire son éventail de choix en évaluant tout ce que l’on ne souhaite pas avoir : ne pas travailler seul, ne pas travailler dans l’agroalimentaire, ne pas rechercher une compagnie trop importante…

Rechercher une entreprise à céder en consultant les outils d’annonces

Les internautes peuvent consulter plusieurs outils de diffusion d’annonces de cession d’entreprise. Si certains portails sont créés et administrés par des unions ou fédérations professionnelles, d’autres appartiennent à des organismes consulaires. Ces plates-formes permettent aux repreneurs de les aider à trouver des sociétés à vendre. La particularité de ces offres est qu’elles sont rédigées de manière à ce qu’elles respectent l’anonymat du cédant. Les outils ne présentent pas toutes les informations des sociétés à reprendre puisque certains dirigeants ne veulent pas communiquer des sujets sensibles relatifs à la transmission de leurs compagnies. Malgré cela, il s’agit de moyens permettant de repérer facilement des cibles potentielles. Il suffit de contacter l’organisme intermédiaire qui s’occupe de la transaction de l’entreprise à vendre pour que le repreneur puisse informer le cédant de son projet d’acquisition.

Les outils proposant tous les secteurs d’activité sont Transcommerce-Transartisanat, TransEntreprise, TRANSPME, Cédant et Repreneur d’Affaires, Bourses de la transmission de Bpifrance. Certains outils sont spécialisés dans un secteur géographique. C’est le cas de Reprendre en Bretagne, Trans-Reprise Pays de la Loire, Transmettre-Reprendre, réseau dans le Nord-Pas-de-Calais. Bourses de cession-reprise de la CCI Nice-Côte-d’Azur est spécialisée dans les cessions d’entreprises en Alpes-Maritimes et Opportunet est spécialisé dans les offres des sociétés à reprendre implantées en Alsace et Lorraine. Précisons que ces outils proposent des opportunités de reprise sur tous les secteurs d’activité.

Pour compléter notre liste d’outils, il existe des prestataires spécialisés dans certains secteurs d’activité. Par exemple, Bourse Nationale d’Opportunités Artisanales limite ses offres dans les secteurs d’activité liée aux entreprises artisanales. Transmibat, bourse de la FFP est consacrée aux reprises des sociétés du BTP. Pour rechercher des entreprises, appartenant au secteur de la mécanique, visiter le site de la Bourse d’affaires Mecanet. Ceux qui souhaitent reprendre une librairie peuvent parcourir les pages du portail du syndicat de la Librairie Française. Intéressé par la reprise d’une boucherie, charcuterie, traiteur et restaurant ? La Bourse d’entreprise à reprendre de la Confédération Nationale des Charcutiers Traiteurs est l’outil idéal pour réussir ce genre de projet. Quant à ceux qui recherchent des sociétés du secteur du nautisme, consultez le site de la Fédération des Industries Nautiques.

Se faire accompagner lors de son projet de reprise d’entreprise

Bien que les repreneurs peuvent entreprendre seuls leurs questionnements, plusieurs porteurs de projets font appel à des spécialistes pour formaliser leur recherche. Les réseaux consulaires aident les repreneurs dans leurs démarches. Ainsi, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, la CCI de France ainsi que les chambres d’agriculture assistent les professionnels dans la reprise des sociétés. L’accompagnement de l’expert peut se faire dans différents parcours du repreneur allant de la recherche de commerce jusqu’au suivi du repreneur après la validation de la transaction. L’accompagnement permet de valider plusieurs aspects du projet tel que l’étude du marché, celle des montages juridiques appropriés ou encore la protection du patrimoine de la personne qui reprend l’activité.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES