Assurance professionnelle : Sécuriser les locaux d’une entreprise

Assurance professionnelle

Pour exercer normalement, les compagnies doivent investir dans un local d’entreprise. Qu’il s’agisse d’un local mixte ou un local commercial, les chefs d’entreprise prévoyants devront souscrire une assurance professionnelle tout en sécurisant les bureaux de la société. Lorsqu’on évolue, la prime d’assurance à verser pour des locaux professionnels, les prestations sont soumises aux risques qui sont couverts par l’assureur. Pourtant, les dirigeants qui prennent quelques mesures de sécurité pourront renforcer la protection des biens immobiliers de la compagnie. Grâce à ces précautions, on peut réduire le montant des cotisations à verser à l’assureur.

Bien protéger la sécurité d’un local professionnel

Parmi les mesures de sécurité permettant de réduire les risques dont sont confrontés les locaux d’une société figurent l’installation d’un système anti incendie tel que des prises parafoudres, extincteurs, arroseurs, portes coupe-feu, contrôle d’installations électriques… L’arrêté du 25 juin 1980 apporte plus d’informations sur ces dispositifs. La sécurisation d’un local professionnel se fait en installant un système anti intrusion. Il peut s’agir de portes et fenêtres blindées, système d’alarme, vitrages renforcés et fixation de barreaux sur les fenêtres, télésurveillance, service de vigiles, gâche anti-dégondage aux fenêtres, rideaux de fer…

Les mesures de sécurité prennent également en compte l’installation d’un générateur de secours, un système de sauvegarde des données informatiques… mise en place des démarches à suivre lors d’un incident, il peut s’agir d’un incendie, colis suspect… Les salariés peuvent également réaliser des exercices afin de maîtriser les procédures à suivre en cas d’urgence. Il est aussi plus prudent de réduire au minimum le nombre de salariés qui possèdent les clés du local ainsi que des coffres-forts, élaborer et s’assurer du respect d’une charte relative aux procédures de sécurité. Il peut s’agir des fermetures de portes, volets métalliques, extinction des lumières, des climatiseurs.

Pour bénéficier d’une réduction de la prime, l’assuré devra présenter toutes les mesures de sécurité mises en œuvre auprès de son assureur au moment de la souscription de la police d’assurance ou pendant la validité du contrat. Rappelons que selon le décret n° 97-46 promulgué le 15 janvier 1997 la plupart des commerces doivent obligatoirement disposer d’un système de surveillance. C’est le cas pour toutes les bijouteries et les banques.

Description des normes et label des équipements de sécurité

Avant l’installation des systèmes de sécurité, il est crucial de contacter la compagnie d’assurances afin de connaître les normes et garanties disponibles sur le marché. Difficile de se tromper sur la qualité des appareils de sécurité lorsqu’on maîtrise les normes et labels. Le label A2P désigne Assurance Prévention Protection, il garantit la résistance des serrures. La norme NF367 garantit la qualité d’un service d’installation et maintenance de systèmes de détection d’intrusion et de vidéosurveillance.

Avec la norme NF324, le client bénéficie d’équipements de sécurité électronique, matériel de gestion et de contrôle d’accès ainsi que détection d’intrusion respectant les critères en vigueur. Si la norme NF DAAF touche les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée ainsi que d’autres équipements de même catégorie, celle du NF021 s’adresse aux robinets d’incendie armé, les tuyaux semi-rigides des robinets d’incendie, ainsi que les postes d’incendie. Comme on distingue plusieurs normes relatives aux équipements de sécurité, il est recommandé de toujours privilégier des accessoires et des installations certifiées afin de bénéficier d’une protection optimale pour la compagnie.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES