Comment se faire payer face à un client récalcitrant ?

Avez-Vous déjà rencontré un client qui, malgré vos plusieurs relances, n’arrivent pas à effectuer le paiement ? Ce genre de client mauvais payeur peut nuire à tout l’ensemble des activités d’une entreprise. Mais quelles sont les précautions à suivre pour répondre de manière adéquate à retard de paiement ? Cet article vous livre 3 astuces de manière graduée.

Assurez-vous que vos factures soient réalisées en bonne et due forme

Avant toute chose, sachez que l’action en justice doit être en dernier recours. Avant de le faire, vous devez d’abord établir une lettre de mise en demeure dans le cas où votre client ne paye pas votre facture après nombreuses relances.

Mais avant d’arriver à un tel recours, la première étape c’est de bien rédiger votre facture. Pour qu’un client vous respecte et paye votre facture en temps et en heure, il est nécessaire d’indiquer une échéance sur votre facture ou votre devis avec énoncé précis des pénalités en cas de retard. Il faut que tous éléments essentiels soient contenus dans la facture pour que cela ne puisse jamais vous causer des désagréments face à un client récalcitrant, surtout si vous deviez poursuivre en justice. Généralement, le délai de paiement indiqué sur une facture doit être de 30 jours. Pour les nouveaux clients, n’oubliez pas de vérifier tous les éléments essentiels à la réalisation de la transaction.

Relancez et anticipez des pénalités de retard

Si malgré les précautions prises le client ne vous paye pas encore, la meilleure solution connaître la raison du retard est de relancer le client récalcitrant. Vous avez 3 possibilités pour relancer vos clients : téléphoner, envoyer un email ou envoyer un courrier. Il est recommandé de contacter vos clients récalcitrants par téléphone, pour savoir rapidement les raisons de ce retard. Vous devez être déterminé, mais courtois, car le retard de payement n’est pas toujours de mauvaise foi. Si vos clients ne respectent pas les délais de paiement, vous avez le droit d’appliquer des pénalités de retard. Pour ce faire, le délai de paiement doit clairement figurer sur la facture avec le montant des pénalités et vos conditions générales de ventes.

Rédigez une lettre de mise en demeure et poursuivez en justice

Établir une lettre de mise en demeure est le dernier recours avant la poursuite en justice. Ce type de lettre doit être envoyé au client récalcitrant par lettre recommandée avec accusé de réception. Faire appel aux services d’une agence de recouvrement est également conseillé surtout si le problème est plus complexe pour augmenter vos chances de réussite. Si vous voulez aller à la justice, le recours à un huissier peut constituer une meilleure solution. Il est en mesure de vérifier tous les éléments pour créer le dossier. Une injonction de payer peut être mise en place, c’est un courrier du juge sans appel au tribunal, montrant que le client récalcitrant dispose de un mois pour payer ou faire appel.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES