Définition de la formation professionnelle continue

Une formation professionnelle continue s’adresse aussi bien aux salariés qu’aux demandeurs d’emploi, aux adultes et aux jeunes. Ce type de formation permet de bénéficier de nouvelles compétences tout au long de sa vie professionnelle. Son objectif est d’accéder au retour ou au maintien de l’emploi afin d’optimiser sa carrière. Une formation professionnelle continue nécessite une obligation nationale figurant dans l’article L 6311-1 du Code du Travail. Elle inclut le financement des sessions d’initiation ainsi que la rémunération ou l’indemnisation du salarié au cours de l’apprentissage. Une formation professionnelle continue possède 2 spécificités. Sa mise en place privilégie la négociation collective et un comportement d’accès qui change en fonction du statut des salariés.

La formation continue concerne les adultes qui terminent leur formation initiale et veulent améliorer leur compétence ou acquérir de nouvelles connaissances. En plus de la formation continue diplômante, cette solution permet de faire évoluer sa carrière. Appliquée au 1er janvier 2017, la loi du Travail du 8 août 2016 a apporté plusieurs réformes relatives à la formation professionnelle continue. Cette séance d’apprentissage est un droit qui s’inscrit dans le dispositif de formation durant la vie active. L’accès à la formation varie en fonction du statut de l’employé.

Si la formation des salariés du privé et ceux de la fonction publique permettent de jouir d’un aménagement de leur emploi du temps, celle des demandeurs d’emploi est un moyen de pouvoir bénéficier de certaines aides afin de financer leurs initiations et pour les aider à réaliser leurs projets. Les fonds d’assurance formation s’adressent essentiellement aux non-salariés qui ont contribué au paiement de la formation continue. Les objectifs de ce dispositif consistent à améliorer les performances de la société, permettre aux employés de garder leur job, l’initiation améliore le développement des compétences et aide à accéder à un meilleur niveau de qualification professionnel. Autres atouts, la formation profite de la promotion sociale, développement économique et culturel. De plus, elle aide à l’insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs.

Quelles sont les catégories de formation professionnelle continue ?

Les formations professionnelles continues sont disponibles en différentes catégories. Il en existe pour plusieurs objectifs : le bilan de compétences s’adresse aux travailleurs qui veulent améliorer leur carrière, la remise à niveau convient aux employés qui ont du mal avec certaines missions et ceux qui n’arrivent pas à postuler un job, ceux qui souhaitent poursuivre une formation et qui n’ont pas les compétences nécessaires pour s’inscrire à une formation qualifiante. La formation de perfectionnement convient à ceux qui projettent d’améliorer leur carrière et prendre plus de responsabilités. Suivre des formations mises à jour si les métiers évoluent rapidement et qu’il est régulièrement soumis à de nouvelles règles. Pour que le salarié puisse apprendre ou se perfectionner dans un job, il y a la formation qualifiante. Cet enseignement de courte durée permet d’obtenir un certificat d’aptitude ou une attestation de stage qui est reconnue par les chefs d’entreprise.

Appliqué depuis le 1er janvier 2017, le CPA ou compte personnel d’activité rassemble tous les droits sociaux capables d’améliorer la carrière du salarié. Ce dispositif mobilise les droits acquis au compte de pénibilité, CEC ou compte engagement citoyen et compte personnel de formation pour suivre des séances d’apprentissage. C’est le 19 janvier 2017 que le CPA touche également les agents d’État territorial et hospitalier. Notons que le compte personnel d’activité liée aux fonctionnaires n’inclut que le CPF et le CEC. Les heures acquises pour la formation du CPF sont compatibles pour préparer le permis de conduire.