Devenir auto entrepreneur, tout ce qu’il faut savoir

Le statut d’auto entrepreneur favorise la découverte d’une nouvelle activité. Vous pouvez ainsi vous mettre à votre compte dans le but de bénéficier d’un complément de revenus. Le principe est simple : vous créez votre micro-entreprise et vous pouvez exercer l’activité de votre choix. De plus, devenir auto entrepreneur, c’est bénéficier d’un régime social et fiscal avantageux.

Néanmoins, pour devenir auto entrepreneur, il convient de respect quelques consignes.

Quels sont les avantages à devenir auto entrepreneur ?

Le statut d’auto entrepreneur présente de nombreux avantages. Tout d’abord, les démarches pour lancer votre micro-entreprise sont simples, rapides, et ne vous coûtent pas énormément d’argent. Le fait de se mettre à son propre compte même pour une courte durée permet de mettre en situation une activité et de concrétiser un projet vous tenant à cœur.

En effet, pour évaluer si votre activité est rentable et fiable, le statut d’entrepreneur est la solution idéale. À titre d’exemple, on ne compte plus le nombre d’entrepreneurs qui se lancent avec le statut d’auto entrepreneur et qui décident par la suite de créer une société une fois que leur activité est véritablement en place. D’ailleurs, pour améliorer vos performances commerciales, faites confiance au site spécialisé Mr entreprise.

Le second avantage qui pousse à devenir auto entrepreneur : si vous ne faites pas de chiffre d’affaires, vous n’avez aucune charge à régler.

Enfin, le régime social et fiscal que vous offre le statut d’auto entrepreneur est le plus souvent bien plus avantageux. Vous n’êtes pas dans l’obligation de facturer de TVA à vos clients et cela vous permet donc d’être plus compétitif.

Comment devenir auto entrepreneur ?

Vous devez effectuer votre déclaration de début d’activité de votre micro-entreprise auprès de l’organisme que vous aurez choisi pour vous accompagner. Il peut s’agir du portail officiel des auto entrepreneurs ou via une plate-forme professionnelle. Il vous suffira ensuite de remplir le formulaire de déclaration en ligne et de l’adresser, accompagné des documents nécessaires à la constitution de votre dossier, au Centre de Formalités des Entreprises compétent pour qu’il traite votre demande.

À noter : l’inscription au RCS pour les commerçants et au RM pour les artisans est obligatoire depuis le 19 décembre 2014. Depuis le 1er janvier 2015, cette immatriculation se fait au moment de la déclaration de début d’activité pour tous les nouveaux auto entrepreneurs

Une fois que le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent aura reçu votre dossier complet et valide, votre micro-entreprise sera automatiquement déclarée à la Sécurité sociale des indépendants (ancien RSI). Vous aurez alors à régler des charges et des cotisations sociales, comme pour toute assurance sociale.
Cette opération peut également s’effectuer en ligne sur le site de la Sécurité sociale des indépendants (ancien RSI).

Une fois que vous êtes inscrit, vous recevez le numéro de SIRET de votre entreprise. Ce numéro est considéré comme « la carte d’identité » de votre micro-entreprise récemment crée. Grâce au numéro de SIRET, vous pourrez mettre à jour votre carte vitale dans une borne dédiée (à la pharmacie) et ainsi bénéficier des remboursements de soins médicaux qui sont identiques à ceux payés par le régime de la Sécurité Sociale aux employés. Les délais des remboursements peuvent tout de même être plus importants via la Sécurité sociale des indépendants.

En revanche, pour un auto entrepreneur salarié, étudiant ou retraité, dont l’auto-entreprise ne constitue pas son activité principale, c’est la caisse d’assurance classique qui continue de prendre en charge les remboursements de soins médicaux, et non la caisse de sécurité sociale des indépendants.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES