En quoi consiste la formation continue pour les salariés ?

La formation continue pour les salariés est conçue pour acquérir de nouvelles compétences tout au long de leur vie active. Ce type de stage aide au retour, au maintien d’un emploi ainsi que pour la sécurisation et l’amélioration des parcours professionnels.

Ces séances d’initiation concernent aussi bien les demandeurs d’emploi, les salariés, les jeunes et adultes et touchent divers dispositifs. Les agents de la fonction publique, les travailleurs indépendants, les demandeurs d’emploi ou les salariés peuvent bénéficier des facilités de paiement et on droit à la formation continue. Le choix des formations varie selon les objectifs, le sujet que l’on souhaite traiter, la nature du stage et sa durée. Il faut veiller à ce que les sessions d’initiation que l’on suit s’adaptent à ses besoins et à ses contraintes personnelles ou professionnelles.

En quoi consiste la formation continue pour les salariés ?

Quelles que soient la nature et la durée du contrat de travail, un employé a le droit de se former pendant son temps de travail. Une loi promulguée le 7 mars 2014 oblige les sociétés à mettre en place un entretien professionnel. L’entrevue remplace le bilan d’étape professionnelle tandis que l’entretien de seconde partie de carrière est une étape obligatoire suite à une suspension du contrat de travail.

De plus, l’entretien professionnel est organisé au moins une fois tous les 2 ans. Il est proposé suite à un congé maternité, congé d’adoption, après un congé parental, sabbatique, un arrêt de longue maladie, une période de mobilité volontaire ou d’activité partielle. Ce tête-à-tête est également proposé après un congé de proche aidant. Cette permission d’absence validée au début de l’année 2017 remplace le congé de soutien familial.

Le contenu de la loi Travail du 8 août 2016 précise que l’entretien professionnel renseigne sur la validation des acquis de l’expérience (VAE) doit être proposé aux salariés avant et après un congé de solidarité familiale. Cette loi précise également que pour les sociétés de plus de 50 salariés, un accord d’entreprise peut déterminer les modalités de promotion de la VAE.

Qu’est-ce qu’un bilan d’étape ?

Mise en place par la loi sur la formation de 2014, le bilan d’étape est une formation qui a lieu obligatoirement une fois tous les 6 ans. Son objectif consiste à contrôler que l’employé a bien suivi une action de formation, a profité d’une progression salariale ou professionnelle, a bénéficié des éléments de certification grâce aux formations ou à la VAE.

Rappelons que les grandes compagnies qui emploient au moins 50 salariés sont sanctionnées lorsqu’un employé n’a pas bénéficié d’un entretien professionnel et n’a pas obtenu au moins 2 des points de vérification. La nature de la pénalité est un abondement de 100 h de CPF à l’employé négligé.

Différents types d’accès à la formation continue du salarié

Le travailleur a le choix parmi plusieurs moyens pour accéder à la formation continue. Parmi ces modes correspondant à ses droits et à ses besoins figure le compte personnel de formation ou CPF qui a remplacé le 1er janvier 2015 le droit individuel à la formation ou DIF. Le CPF autorise le titulaire à suivre des heures de formation qui varient selon les crédits accumulés.

Le congé individuel de formation ou CIF permet aux employés qui remplissent certaines conditions de s’absenter de leur poste de travail afin de suivre une séance de stage. Si le CIF est pris à l’initiative de l’employé, le plan de formation est une initiative du patron qui souhaite améliorer les compétences de ses collaborateurs et faire évoluer les jobs.

Les périodes de professionnalisation favorisent le maintien dans l’emploi des employés grâce à des actions de formation. Le stage s’adresse aux salariés qui manquent de compétences compte tenu de l’évolution des technologies, les employés qui ont moins de 45 ans et/ou qui totalisent 20 ans d’activité professionnelle, ils doivent travailler au moins un an dans la compagnie qui les a recrutés, les collaborateurs qui projettent de créer ou reprendre une activité, les femmes après un congé de maternité qui reprennent leur travail, les bénéficiaires du Contrat Initiative-Emploi (CIE) et Contrat Unique d’insertion (CUI) ainsi que les bénéficiaires de l’obligation d’emploi notamment les travailleurs handicapés.

La loi de travail du 8 août 2016 entrée en vigueur en début d’année 2017 a permis de mettre en place le compte personnel d’activité ou CPA. Ce dispositif regroupe le CPF, le compte de pénibilité et le compte engagement citoyen.

Quels sont les avantages de la formation continue des employés ?

Plusieurs raisons incitent les salariés à poursuivre une formation continue. Cet enseignement permet d’obtenir une augmentation de salaire, faire un bilan de compétences, gravir les échelons, travailler de manière plus responsable, acquérir de nouvelles compétences et se reconvertir.