Fiche métier concernant le job d’expert-comptable

L’expert-comptable s’occupe de la surveillance, le contrôle, la maintenance et le redressement de la comptabilité des sociétés ainsi que les entités juridiques dont il n’est pas lié par un contrat de travail. Ce professionnel de la comptabilité réalise des bilans et comptes de résultats des agriculteurs, entreprises, artisans… Le métier d’expert-comptable en France est réglementé par l’ordonnance du 19 septembre 1945 ainsi que le décret du 30 mars 2012. Pour pouvoir exercer, le spécialiste doit être inscrit auprès de l’ordre des experts-comptables. Le professionnel ne se contente pas de gérer les comptes de la société puisqu’il conseille les dirigeants en termes de fiscalité, gestion, finance, informatique ou encore organisation… bref, de nombreux systèmes de la compagnie l’intéressent.

Pour résumer le job d’expert comptable, sachez que le niveau minimum pour accéder à ce job est Bac+8, le salaire pour un débutant est d’environ 3100 € et le statut du professionnel peut être libéral ou salarié. Les professions associées à ce secteur d’activité sont commissaire aux comptes et auditeur légal. La banque, immobilier et assurance font partie de ses secteurs professionnels et en ce qui concerne ses centres d’intérêt, il voue une véritable passion pour les chiffres.

Quel est le rôle de l’expert-comptable ?

Les objectifs d’un expert-comptable dépendent des clients. Lorsque le professionnel de la comptabilité travaille pour des commerçants, des artisans ou des médecins, il s’occupe de gérer l’intégralité de la comptabilité de son employeur. Il s’agit d’effectuer des écritures comptables jusqu’à la mise en place du bilan. Quant aux PME qui possèdent un service comptable, il contrôle et rend plus fiable le bilan du client. Le comptable exerce au sein d’une entreprise, il s’occupe d’éclairer le manager en mettant en place une stratégie performante. L’expert prévient sur les lacunes de la société, améliore le système de gestion informatisée ou la fiscalité de la compagnie… en tant que conseiller privilégié du patron de l’entreprise, l’expert-comptable est la personne la plus apte à accomplir cette mission. Il s’occupe entre autres de la mise en place d’une comptabilité analytique, des recherches de financement ou de l’élaboration des budgets prévisionnels.

La grande majorité des experts-comptables (90 %) travaillent également en commissaire aux comptes. L’éthique du métier exige que ces spécialistes ne travaillent jamais pour un même client. Parmi ses nombreuses missions, il certifie les comptes des entreprises et assure la fiabilité des renseignements financiers en effectuant un audit annuel. Il arrive aussi que ces professionnels des chiffres effectuent des audits ponctuels. C’est le cas par exemple au cours des opérations d’acquisition de sociétés.

Compétences nécessaires pour exercer le métier d’expert-comptable

Pour exercer le métier d’expert-comptable, il faut apprécier l’analyse des données comptables et économiques d’une entreprise. Son principal outil est les chiffres, il évoque même des données chiffrées lorsqu’il s’occupe de conseiller ses clients. Grâce à ses connaissances dans l’univers des nombres, il est capable d’effectuer un diagnostic et déterminer les recommandations en vigueur.

Un bon expert-comptable est une personne à l’écoute du client. En effet, ce job se base énormément sur le contact puisque l’expert prend souvent en compte l’accompagnement et le conseil des salariés et dirigeants au sein d’une société. Son intervention permet également d’aider un client à réagir sereinement en cas de contrôle fiscal. Il peut également être un commissaire aux comptes dans l’exercice de sa fonction. Il apporte des conseils, au cours de son intervention, il peut changer son rôle en contrôleur au cours de l’entretien.

L’autre compétence requise d’un expert-comptable est la faculté d’animer une équipe. Grâce à son intervention, il parvient à créer une ambiance familiale dans le cabinet. L’expert est capable de se concentrer sur des problèmes difficiles, il sait déléguer les tâches techniques aux collaborateurs. Si chaque employé dispose de son propre portefeuille de clients, le rôle du comptable professionnel est de coordonner les dossiers.

Où travaillent les experts-comptables ?

Un expert-comptable libéral travaille en cabinet. Il a un rôle de chef d’entreprise, il s’occupe de gérer la boîte et le personnel. Pour agrandir sa clientèle, il a souvent recours au bouche-à-oreille. Régulièrement, les jeunes experts-comptables qui veulent se lancer de manière libérale s’associent à un spécialiste plus expérimenté ou s’inscrivent dans un cabinet de groupe. De cette manière, il rachète une part de la clientèle.

La fréquence des travaux peut varier. Ainsi, lors des périodes des audits, on constate que les horaires sont extensibles. L’expert-comptable est souvent en rendez-vous, il doit adapter son emploi du temps aux disponibilités des clients. Le comptable débutant dans le métier doit évaluer ses prestations. Ses revenus varient en fonction du temps de travail.

De nombreux diplômés en expertise comptable sont embauchés en tant qu’encadrement en entreprise. Ces professionnels sont des contrôleurs de gestion, directeur comptable/financier, consolideurs… Les experts-comptables peuvent aussi bien travailler de la société au cabinet ou dans le cas contraire, c’est-à-dire commencer à travailler dans un cabinet avant d’intégrer une entreprise.

Détails sur la carrière d’un expert-comptable

Près de 15000 experts-comptables travaillent en tant que salariés libéraux alors qu’environ 10000 apprenants titulaires du diplôme en expertise comptable sont employés par des sociétés. Les cabinets spécialisés en expert-comptable sont nombreux à être implantés en Île-de-France, dans le Nord, en Alsace, Languedoc-Roussillon et au sud-est de l’Hexagone. Ce secteur d’activité recrute tous les ans des centaines de nouveaux salariés. Depuis de nombreuses années, on constate qu’il manque entre 300 et 400 diplômés.

Avant de pouvoir ouvrir son propre cabinet, il faudra souvent faire preuve de patience lorsqu’on finit sa formation. Il est recommandé d’acquérir une expérience en travaillant au sein d’un cabinet d’expertise comptable ou en postulant chez un grand cabinet d’audit. Cette démarche permet non seulement de mieux comprendre le fonctionnement d’une entreprise d’expert-comptable, mais aussi acquérir de la maturité. Il pourra par la suite racheter des parts de la compagnie ou ouvrir sa propre agence. Souvent, le diplômé commence à s’associer avec son maître de stage.

Comment accéder au métier d’expert-comptable ?

Pour pouvoir exercer le métier d’expert-comptable, il est important de maîtriser les normes comptables ainsi que se passionner pour d’autres filières comme la gestion, fiscalité, droit, informatique de gestion mathématique financière… Avec autant de domaines de compétences à acquérir, on comprend davantage la longueur du cursus. La formation pour devenir expert-comptable peut être réalisée en alternance et l’on peut progresser par étape. En atteignant certaines passerelles, il est possible de travailler à différents niveaux.

Le diplôme de comptabilité et gestion (DCG) équivaut au premier niveau de cette filière. Accessible au niveau bac+3, cette attestation qui recouvre 13 épreuves permet d’accéder à un poste de comptable. Ce type de diplôme est l’équivalent du niveau licence. En obtenant le diplôme supérieur de comptabilité et gestion DSCG contenant 7 épreuves et des possibilités de dispenses, le titulaire du diplôme bac+5 peut accéder à des postes de responsabilité comptable. À l’issue de l’examen, l’apprenant devra suivre un stage professionnel d’une durée de 3 ans. Après ces années de pratique, on obtient enfin le diplôme d’expertise comptable. Cette attestation est indispensable pour exercer la profession.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES