La certification, une manière de garantir la qualité.

Par définition, une certification est une démarche conçue pour faire valider par un organisme agréé ou une organisation, la conformité du système qualité d’une société en prenant compte du référentiel de qualité reconnue et officielle. La procédure garantit au consommateur que les services, produits, systèmes d’organisation ou processus contrôlés sont conformes aux normes en vigueur. Les sociétés qui effectuent des demandes de normalisation auprès d’un organisme agréé veulent disposer d’un atout supplémentaire vis-à-vis de la concurrence. Cette démarche est une solution pour mettre en confiance ses clients.

Définition du marquage CE

Le marquage CE ou conformité européenne fut créé dans le cadre de la législation d’harmonisation technique européenne. Un article possédant le logo CE signifie qu’il est conforme à des normes techniques et est autorisé de circuler librement sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne.

Les produits certifiés CE sont soumis à des tests et contrôles qualité avant la mise sur le marché ainsi que des contrôles annuels. Ces examens peuvent être réalisés par la compagnie ou un organisme spécialisé. En ce qui concerne les produits à risque, le contrôle qualité doit obligatoirement être entrepris par une société spécialisée si l’entreprise souhaite bénéficier des avantages de la conformité européenne.

Quid de la certification ISO ?

La norme ISO garantit la conformité d’un processus, organisation, service ou produit. On considère que l’entreprise est certifiée si elle répond aux exigences de cette certification internationale. Les certifications ISO représentent les méthodes de management de qualité utilisée afin de réussir la production d’un service ou produit. ISO 9001 et ISO 14 001 représentent les normes les plus connues. Si la certification ISO 9001 garantit l’organisation de la compagnie en termes d’approche processus et orientation client, l’ISO 14 001 concerne l’organisation de la société et la production. Elle est conforme au management environnemental.

La durée de validité d’une certification est de 3 ans. Ce document inclut le nom de l’entreprise certifiée, l’organisme certificateur, la norme qualité des références, le domaine d’application, la date de délivrance de l’attestation et la période de validité.

D’autres exemples de certifications

Parmi les différentes catégories d’homologations que l’on peut rencontrer, citons celle concernant les personnels qui est une preuve attestant que les salariés de la société certifiée ont suivi une formation adéquate à leur fonction. L’écolabel européen représente une certification écologique officielle en Europe et la Keymark est une certification permettant d’attester que le produit est conçu en Europe et comme il répond aux normes du marché européen, il peut y être commercialisé.