Les honoraires d’un expert-comptable

L’expert-comptable est un professionnel qui s’occupe de traiter des missions diverses en termes de comptabilité, droit des affaires et gestion. Lorsqu’on fait appel à un expert-comptable, cela permet à l’entreprise de bénéficier d’un avantage stratégique dans la rentabilité de la société. En contrepartie de l’intervention du professionnel, l’expert-comptable reçoit une rémunération soumise à une réglementation spécifique. Découvrons quel est le tarif des honoraires du comptable professionnel.

Comment calculer les honoraires d’un expert-comptable ?

Quand un expert-comptable est sollicité par une société, il commence par rédiger une lettre de mission. Ce contrat décrit l’objectif, la nature de l’audit, les responsabilités qu’entretiennent les clients et le type de rapport entre clients et professionnels. En plus de ces informations, le document décrit la mission attribuée et le tarif des honoraires dus (appelé également tarif ou prix d’un expert-comptable).

Comme il n’existe pas de règlement spécifique relatif au tarif de l’expert, les prix sont déterminés de manière libre entre le client et le comptable agréé. Le coût tient compte de plusieurs facteurs comme le volume de factures à gérer lorsque la saisie est réalisée par l’agence, les diligences du dossier tel que les prestations accomplies par l’expert et ses collaborateurs, le montant de la prestation. On prend également compte la complexité du dossier. En effet, les honoraires varient selon les connaissances et compétences nécessaires pour accomplir les missions des clients. L’ancienneté, la notoriété et les frais utilisés par le professionnel dans l’accomplissement des opérations sont également pris en compte dans l’établissement du devis final.

Précisons que les honoraires sont conformes à la qualité du service entrepris. Ils sont plus ou moins élevés en fonction du niveau de formation et du niveau d’expérience acquise par toute l’équipe d’experts chargés d’intervenir pendant la mission comptable. Chaque année, les honoraires peuvent être réévalués quand ils ont été indexés dans un indice stipulé dans la lettre de mission. Les honoraires du comptable agréé peuvent être rattachés à la base d’un forfait annuel révisable ou sur la base du temps réel passé sur un dossier. Rappelons que même si les honoraires de l’expert-comptable sont libres, certains types de calcul des tarifs sont interdits par la loi. Contrairement à la rémunération d’un commissaire aux comptes, l’expert-comptable n’a pas le droit de rattacher ses honoraires à un barème. En effet, le professionnel ne peut déterminer le coût de ses honoraires en faisant référence à un catalogue.

Le success fees ou honoraires de succès est également interdit chez les experts-comptables. Ce type de calcul de la rémunération se fait après les résultats financiers générés par le client. Si ce mode de détermination des honoraires est pour le moment encore interdit, il existe des réformes qui militent pour le retour de ce mode de calcul des honoraires. Rappelons que l’interdiction vise uniquement la mission de type comptable tel que la tenue de compte, centralisation, la vision, attestation, surveillance, arrêté, consolidation. Ainsi, certaines prestations de l’expert-comptable peuvent être rémunérées par des honoraires de succès. C’est le cas notamment pour les missions d’accompagnement depuis l’acquisition à la cession de la société ou encore la recherche de financement. Si c’est le cas, les honoraires de succès doivent constituer uniquement de rémunération. Il faudra les fusionner avec des honoraires de diligence. Le recours aux honoraires de succès doit être inclus dans la lettre de mission et son montant doit être raisonnable par rapport aux prestations rendues.

Les honoraires d’expert-comptable par rapport au temps passé

En optant pour la rémunération au temps passé, ce type de calcul est déterminé en fonction du nombre d’heures passées sur les dossiers des intervenants et la nature des missions exercées. On constate également une différence des tarifs horaires lorsqu’il s’agit d’effectuer une saisie comptable, un audit, une révision, un conseil dans le domaine fiscal ou juridique… Pour avoir un aperçu du tarif d’un expert-comptable en fonction du temps passé, sachez que pour réaliser une mission classique il faut prévoir aux alentours de 90 € HT. Prévoir aux alentours de 60 € pour une révision de 1 h réalisée par un collaborateur confirmé et 40 € HT lorsqu’il s’agit d’effectuer la saisie comptable. Ces exemples de prix sont donnés à titre indicatif puisque le coût réel varie d’un expert-comptable à l’autre. Le tarif en fonction du temps passé dépend également de la zone géographique où se situe le cabinet ou la spécialisation du professionnel.

Découvrez les spécificités du prix forfaitaire d’un expert-comptable

Lorsqu’il s’agit d’un tarif forfaitaire proposé par un administrateur de compte, la détermination du coût de l’intervention se fait au moment du rendez-vous avec le client. C’est à cette période que le professionnel comptable met en place le programme de travail qui varie selon la nature des tâches à accomplir ainsi que la complexité du dossier. Il profite de l’entretien pour déterminer le temps nécessaire pour se consacrer à la mission. L’expert comptable qui choisit de proposer des tarifs forfaitaires à ses clients prend en compte quelques critères pour proposer un prix et s’y engager. Ce mode de calcul est également appelé approche packaging.

Dans le cas où les conditions de la mission évoluent, le coût du forfait sera modifié à la baisse ou à la hausse. Si les changements du tarif sont actés, les conditions du changement doivent être décrites dans l’avenant à la lettre de mission. L’expert-comptable a droit à des bonus lorsque le temps passé sur un dossier a été plus court que l’estimation fait au moment de l’évaluation du packaging. Par contre, si le temps passé à accomplir la mission dépasse l’estimation du prix forfaitaire rédigée par le professionnel comptable, il est dans une situation perdante.

Il existe une version alternative appelée forfait régularisé. La différence avec le prix forfaitaire classique est que le tarif global est régularisé à l’échéance de l’exercice comptable. Tout au long de l’année, le professionnel demande des acomptes et le montant global des honoraires est versé une fois par an. Celui-ci varie en fonction du travail effectué pour la société.

Astuces pour avoir les meilleurs tarifs d’un expert-comptable

Une chose est sûre, la qualité a un prix. Ceux qui pensent que le montant d’un expert comptable est très élevé doivent savoir que l’intervention de ces experts est indispensable pour la compagnie. Il est vivement déconseillé de sélectionner le cabinet d’experts-comptables en ne prenant compte que du prix du prestataire de services. Les agences d’expert-comptable accordant des tarifs défiant toute concurrence peuvent cacher des prestations de mauvaise qualité. En tant que profession réglementée, l’expert-comptable doit s’acquitter de lourdes charges s’il souhaite exercer légalement. Cotisation ordinale, assurance responsabilité civile, abonnement à une documentation spécialisée en sont quelques exemples. Un expert-comptable est une personne qui a suivi un long parcours de formation (environ 8 années d’études). Le spécialiste est capable de conseiller les créateurs d’entreprise dans différents domaines autres que la comptabilité.

Les sociétés qui souhaitent réduire le budget prévu pour le recrutement d’un expert-comptable peuvent faire appel à un prestataire virtuel. Cette solution proposant de gérer les comptes de l’entreprise à distance propose des tarifs particulièrement attrayants. Le prix pour cette solution intermédiaire est de 15 à 30 % plus abordable que l’intervention des experts-comptables classiques. Il faut en tout cas s’assurer que les offres proposées par les agences conviennent aux attentes de la société et que l’entreprise soit spécialisée dans les performances de gestion de comptes sur Internet. N’oublions pas de préciser qu’on peut faire d’importantes économies en réalisant certaines tâches basiques qui ne nécessitent aucune étude particulière. En voici quelques exemples.

Gérer soi-même et de manière efficace sa comptabilité

Organiser sa comptabilité est un principe basique que malheureusement plusieurs créateurs d’entreprise ne respectent pas. Pour réussir à optimiser l’aménagement de sa comptabilité, il est important de ranger correctement et de manière appropriée les documents comptables. Il ne faut pas oublier d’assembler tous les documents administratifs de la compagnie pour une meilleure gestion. La technique de l’organisation la plus classique consiste à utiliser des classeurs rassemblant différentes pièces comptables en prenant compte de leurs contenus.

On peut ainsi ranger par classeur de vente, des relevés bancaires, des achats, déclarations fiscales… grâce à ce tri, le rangement permet aux salariés de gagner du temps dans le stockage des documents professionnels. La recherche d’information devrait également être plus facile. La numérotation et le rangement des pièces comptables sont une pratique permettant de réduire les honoraires du spécialiste et de faciliter le quotidien des employés de l’entreprise.

Entretenir une relation de confiance avec l’expert-comptable

L’expert-comptable peut être considéré comme le confident d’un chef d’entreprise. Ce professionnel peut jouer le rôle privilégié d’un conseiller de la compagnie. Une société doit bâtir avec le professionnel comptable une relation de confiance et d’entretien à long terme. Pour simplifier la relation entre l’expert-comptable et la société qui l’embauche, les salariés devront éviter de remettre les pièces comptables à la dernière minute. Il vaut mieux les déposer dans des délais raisonnables. La relation de confiance passe également par des échanges polis et courtois. Les entrepreneurs doivent être honnêtes en s’adressant à l’expert-comptable et ne pas hésiter à exposer les difficultés rencontrées. Il est également important de gérer rigoureusement une trace manuscrite des dépenses des activités et différentes opérations telles que le fait de mentionner attentivement les opérations bancaires régulières ou compléter correctement les souches des carnets de chèques…

Ne pas sous-estimer les travaux des cabinets d’expert-comptable

L’intervention de l’expert-comptable et ses collaborateurs doit être respectée par les chefs d’entreprises s’ils souhaitent que la prestation soit un succès. Ainsi, les comptables agréés doivent également respecter un délai et travailler rapidement. Or, le temps manque aussi bien aux salariés de la société, au patron de la compagnie qu’à l’expert-comptable et ses collaborateurs. Malgré cette course contre la montre, il est recommandé de traiter rapidement les demandes urgentes des experts-comptables. Le comptable doit également s’assurer de ne pas déposer sa demande de documents à la dernière minute en donnant du temps aux employés pour qu’ils puissent retrouver les bons dossiers. Comme l’expert comptable doit vérifier les chiffres contenus dans les dossiers qu’il traite, il est crucial de garder les documents comptables à jour.

Résoudre les conflits relatifs aux honoraires de l’expert-comptable

Lors d’une mésentente concernant les tarifs de l’expert-comptable, il existe une solution plus pacifique avant d’intenter directement une action en justice. Cette alternative consiste à mettre en œuvre une procédure de conciliation en contactant le Président du Conseil Régional de l’Ordre des Experts Comptables.

L’intervention d’un expert-comptable permet de bénéficier de nombreux atouts. Le coût des honoraires est déterminé librement entre le client et les professionnels. Le montant des honoraires doit être inscrit dans la lettre de mission. Le coût de la prestation de l’expert-comptable varie en fonction de plusieurs critères tels que la complexité des travaux, le volume de travail à effectuer, le taux horaire, le quota d’heures évaluées… Autres éléments déterminants le montant de l’intervention : le coût dépend de la notoriété de l’expert ainsi que de la zone où est situé le cabinet de l’analyste.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES