Besoin de conseils ? D’un accompagnement ?
Facilitez vos recherches et démarches !

Mettez-vous en relation avec l’un de nos experts !







Quelles sont les nouveautés du dispositif Pinel en 2019 ?

Les investisseurs ou futurs investisseurs sont ravis d’apprendre que la nouvelle loi des finances de 2019 ne remet pas en cause la loi Pinel. La réforme de ce dispositif de défiscalisation n’apporte aucun changement concernant les conditions d’accession au projet. En effet, pour l’année 2019, les particuliers n’ont aucune inquiétude à avoir. Explications.

Quelles sont les perspectives pour la loi Pinel en 2019 ?

La particularité de la loi des finances 2019 votée par le gouvernement se base principalement sur des mesures propres aux entreprises. En effet, peu de propositions apportent de changements majeurs sur le dispositif Pinel. Ainsi, les conditions d’accession, les plafonds à respecter pour être éligible seront identiques jusqu’à la fin de l’année 2019. Appliquée depuis 2014, la loi Pinel succède à la loi de défiscalisation Duflot.
Ce dispositif de défiscalisation permet aux propriétaires qui veulent investir dans le neuf de jouir d’une réduction d’impôt atteignant jusqu’à 21 %. La défiscalisation permet de jouir d’une remise sur le montant total de l’investissement. Pour bénéficier d’une telle réduction, il faudra louer son bien pendant 12 ans. Notons que la défiscalisation Pinel permet de jouir d’une réduction d’impôt de 63 000 €. Selon la nouvelle version du dispositif, les propriétaires bailleurs peuvent louer le bien à leurs ascendants et descendants.

Quels sont les principaux avantages de la loi Pinel pour les contribuables ?

Le principal avantage du dispositif Pinel pour les contribuables est que les investisseurs fonciers bénéficient d’une réduction d’impôt importante. Ainsi, le montant de l’avantage fiscal varie selon la durée de la location. Si l’on peut bénéficier de 21 % du prix du bien en louant le logement pendant 12 ans, louer pendant 9 ans permet d’avoir 18 % de réduction de taxes. Gagner 12 % de remise en optant pour un engagement de six années de location.
Acheter un bien immobilier en privilégiant le dispositif Pinel permet d’emprunter sans avoir à fournir d’apport initial. À la différence d’un investissement sur les marchés financiers, ce type d’opération immobilière offre l’avantage d’emprunter pour investir. Autre atout de cette défiscalisation immobilière, elle constitue un patrimoine immobilier. Grâce à la loi Pinel, l’investissement dans la pierre représente un placement financier accordant un taux de rendement intéressant à long terme.
Cette solution de défiscalisation permet de se constituer un patrimoine sain et facilement transmissible. En plus de l’avantage de louer à sa famille, le dispositif Pinel est un moyen efficace pour préparer sa retraite. À la fin de la période légale de location, l’investisseur immobilier dispose de nombreuses solutions. Selon son projet, il peut continuer à louer afin de percevoir des revenus complémentaires, revendre le bien afin de récupérer une plus-value ou l’occuper à titre de résidence secondaire, voire principale.

Pourquoi faut-il recourir à un simulateur Pinel en ligne ?

Le simulateur Pinel est un service permettant d’évaluer l’économie d’impôt, les mensualités hors avantages fiscaux, les mensualités avec l’avantage fiscal ou une estimation des plus-values. Pour simuler gratuitement la défiscalisation en loi Pinel, il faudra effectuer un test d’éligibilité rapide. Pour cela, on doit renseigner certaines données : le type de projet, le montant d’impôt annuel ainsi que la ville prévue pour l’investissement. L’emplacement du bien immobilier à louer est très important puisque le gouvernement se sert de la loi Pinel pour répondre à trois objectifs. Il s’agit tout d’abord de stimuler la construction de logements dans les zones à forte demande locative.
Les deux autres objectifs sont le fait d’offrir des logements locatifs aux ménages aux revenus intermédiaires tout en encourageant l’investissement dans la pierre. Pour bénéficier de cette défiscalisation, il est important que le bien acquis soit situé dans les zones éligibles. Autre condition d’éligibilité, il faudra respecter un plafond de loyer qui varie selon la zone où est situé le bien. Les locataires de biens loués doivent aussi respecter le plafond de ressources du ou des locataires. Il faut aussi que le logement respect des normes de performance énergétique et thermique comme la RT 2012 ou la maison BBC 2005.