Qu’est-ce qu’un équipement de protection individuelle ?

protection individuelle

Les dirigeants d’entreprise exerçant des activités à risque doivent fournir à leurs employés qui travaillent sur le terrain des équipements de protection individuelle ou EPI. Les activités à risque peuvent être des travaux manuels, usines, chantiers, des travaux mettant en contact avec des machineries manuelles… Dans des domaines d’activités sportives et professionnelles, l’EPI procède d’une importance fondamentale pour la santé et la sécurité des gens exposés à des risques divers. Ces risques ne doivent pas être négligés.

Définition des équipements de protection individuelle

Les équipements de protection individuelle sont des dispositifs conçus pour garantir la sécurité des personnes tout en protégeant leur santé contre les dangers encourus lors de l’exercice d’une activité professionnelle, sportive, loisirs ou domestiques. Selon la directive européenne 89/689/EEC promulguée le 21 décembre 1989 : toute personne doit s’équiper d’une de protection et se servir d’accessoires spécifiques quand ils sont confrontés à certaines menaces.

Dans le domaine professionnel par exemple, les risques les plus courants concernent les agressions relatives à des produits chimiques, les brûlures, les chocs qui peuvent entraîner des lésions graves, les nuisances acoustiques, nuisances olfactives, visuelles, les vibrations, chutes pouvant être mortelles. Chaque EPI doit se conformer aux exigences propres à la directive européenne 89/689/EEC.

Usage des équipements de protection individuelle

En fonction des risques encourus sur le lieu de travail, la loi oblige toute personne à porter un équipement de protection individuelle en exerçant sa profession. Parmi les EPI indispensables, le travailleur doit porter des lunettes de sécurité afin de couvrir les yeux des projections de toutes sortes ou pour protéger des dangers des rayons solaires. Le travailleur doit être équipé d’un casque de sécurité lors des travaux dangereux, surtout lorsqu’il évolue dans un chantier en construction ou qu’il travaille en hauteur. Le port de chaussures de sécurité protège les pieds de l’écrasement sur un éventuel choc mécanique, nuisances chimiques, électriques ou risques thermiques.

Les vêtements de protection s’adaptent à différents métiers ainsi qu’à l’environnement. D’après les dangers du chantier, les vêtements peuvent être anti brûlures, anti feu, anti chaleur, anti froid, anti radioactif ou à haute visibilité. Les vêtements à haute visibilité servent notamment dans des travaux effectués sur la voirie. Les gants de protection servent pour plusieurs travaux de manutention ou manipuler des objets ou produits dangereux. Cet équipement de protection individuelle limite les risques de brûlures, coupures, électrisation, blessures. Les dispositifs de protection auditive servent surtout pour réduire l’impact des nuisances sonores quant aux masques de protection, ils protègent de la poussière et de la pollution. Enfin, la ceinture de maintien et le harnais de sécurité doivent obligatoirement être enfilés lorsqu’on réalise des travaux en hauteur.

On distingue également d’autres EPI spécifiques à des corps de métiers. C’est le cas par exemple pour le gilet pare-balles. Les équipements de protection individuelle servent également pour d’autres domaines non professionnels. En exerçant une activité de loisir ou sportive ou pour des activités à titre privé (séance de jardinage ou bricolage), il faudra parfois porter des équipements professionnels individuels adaptés. Il est important de s’informer de la norme des équipements adaptés à chaque occasion. Pour prévenir contre les risques au travail, l’employeur doit s’informer des mesures nécessaires en termes d’hygiène et de sécurité professionnelle. Il devra également s’assurer que ses employés soient suffisamment équipés s’ils exercent des activités à risque.

Prix des équipements de protection individuelle

Les boutiques spécialisées dans la vente d’équipements de protection individuelle proposent aux clients une large gamme d’articles de sécurisation. Pour information, les gants de protection coûtent entre 2 à 6 € la paire, lunettes de protection prévoir entre 4 à 10 €, 8 à 25 € pour un casque de sécurité, 50 à 100 € pour un vêtement de travail à haute visibilité. Si le montant pour acheter des chaussures de sécurité est d’environ 30 à 80 €, il faudra entre 4 à 6 € pour se procurer d’un baudrier. Les tenues et accessoires d’équipements professionnels individuels sont des accessoires qui doivent être renouvelés et vérifiés régulièrement. Les équipements périmés, obsolètes ou endommagés doivent être automatiquement détruits.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES