Spécificité de la formation continue diplômante

Les formations continues diplômantes sont accessibles à travers diverses catégories de formation en alternance grâce à des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation ou via la validation des acquis de l’expérience. Lorsqu’on évoque la formation continue, on pense généralement à la formation professionnelle, pourtant, ce terme peut également concerner l’obtention d’un diplôme.

La différence entre ces 2 types d’enseignements est qu’une formation diplômante se valide par un diplôme d’État et reconnue par le secteur d’activité auquel est rattachée la session d’initiation. Quant à la formation qualifiante, elle n’offre aucun diplôme, mais permet aux participants de consolider et accroître leurs compétences professionnelles.

Les personnes concernées par la formation continue diplômante

Ce type de formation s’adresse aux demandeurs d’emploi, salariés, travailleurs non-salariés à partir de 16 ans et les agents de la fonction publique. Elle s’adresse également à tous les adultes qui ont terminé la formation initiale et veulent reprendre leurs études. Ceux qui souhaitent préparer un diplôme en même temps que leur activité professionnelle doivent être très motivés, car ce processus exige des sacrifices en temps et en disponibilité.

Quel est le but de la formation continue diplômante ?

Ceux qui souhaitent évoluer dans leur carrière professionnelle doivent être motivés par la reprise des études ainsi que l’obtention d’un diplôme. En obtenant son diplôme, le titulaire affirme des compétences acquises par l’expérience, peut se reconvertir, dispose d’autres connaissances, gagne une responsabilité, peut changer de poste, se reconvertir. La formation continue diplômante est un moyen pour apprendre un nouveau métier ou entrer dans la vie active.

Différentes catégories de formations diplômantes

Il existe différents modes de formation diplômante. La formation présentielle convient aux salariés qui peuvent s’absenter de leur poste pendant la journée pour suivre des cours ou qui sont suffisamment motivés pour les cours du soir. La formation continue par correspondance convient aux autodidactes qui se sentent capables de se former à l’aide de plusieurs supports. La formation continue en alternance inclut à la fois des cours théoriques et des stages professionnels.

On peut jouir d’une aide financière ou d’un aménagement de leur emploi du temps afin d’aider les salariés à suivre une formation diplômante. Ces aides varient selon le statut de l’apprenant. Les salariés du secteur public et du privé peuvent mobiliser les crédits cumulés dans leur compte personnel de formation, utiliser leur congé de formation professionnelle, recourir au congé individuel de formation pour pouvoir suivre les cours. La formation continue des demandeurs d’emploi permet aux chômeurs en quête de travail d’obtenir des compensations financières grâce à un plan de formation étudiée et validée. Les travailleurs indépendants peuvent jouir du fonds d’assurance formation tout au long de leur vie active. L’organisme auquel ils cotisent leur permet d’obtenir une aide financière.

Le choix des diplômes dépend du niveau d’études et de l’expérience du candidat. Par exemple, on peut passer un Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) ou obtenir un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) grâce à la formation diplômante sans le bac. Rappelons qu’il est possible de préparer son CAP en suivant des cours du soir.

Les titulaires du bac qui poursuivent des études supérieures peuvent préparer une formation continue BTS, Master en formation continue ou une formation continue à l’université. La validation des acquis de l’expérience ou VAE permet à ceux qui ont accompli une année d’activité de manière continue ou non d’avoir un diplôme.