Technique pour évaluer la valeur d’une société

Quand vient le moment de céder une entreprise, c’est l’occasion de s’interroger sur sa valeur. Il existe plusieurs techniques permettant d’évaluer une société. Pour connaître le coût d’une entreprise, on peut faire appel à 3 techniques qui seront exposées dans notre guide. Que l’on choisisse de céder une compagnie suite à un choix mûrement réfléchi ou qu’on désire profiter d’une opportunité pour céder l’entreprise, il est recommandé de connaître les différentes méthodes afin de sélectionner l’option la plus adaptée.

Les 3 techniques permettant d’estimer la valeur d’une société

Les 3 modes d’évaluation de la valeur d’une société sont : l’estimation par l’actif net corrigé afin de valoriser une compagnie en fonction de l’approche patrimoniale, l’évaluation par résultats multiples dont le calcul dépend de la rentabilité ainsi que l’évaluation par les flux de trésorerie prévisionnelle qui prennent en compte les perspectives d’avenir. Que l’on choisisse la solution d’évaluation patrimoniale, la méthode comparative ou par rendement, chaque technique possède son lot de points forts et de points faibles. L’ajustement du prix de vente peut se faire en choisissant l’une des techniques d’évaluation ou en privilégiant un mélange de plusieurs méthodes. Comme l’évaluation de sa propre entreprise peut s’avérer être un exercice complexe et qu’un dirigeant qui souhaite vendre la société aura du mal à déterminer la valeur de manière objective, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour entreprendre le chiffrage de la compagnie. En évaluant soi-même le montant de la société, on risque d’attacher une valeur affective et surestimer son prix. Cela risque de décourager les futurs acquéreurs.

Évaluer le prix d’une société en choisissant la méthode comparative

Cette technique d’évaluation consiste à prendre en compte les prix pratiqués sur le marché des cessions d’entreprises. Pour entreprendre une méthode comparative, l’objectif est de recueillir les prix de vente des compagnies identiques, c’est-à-dire de même taille, même chiffre d’affaires, secteur d’activité… afin de s’inspirer des prix du marché pour déterminer sa propre valeur. Cette pratique est surtout adaptée dans les secteurs comme le commerce ou l’artisanat. Pour simplifier la méthode comparative, certains organismes spécialisés fournissent des bases de données présentant les cessions d’entreprises déjà réalisées. D’autres secteurs d’activité comme ceux des services ne peuvent faire l’objet de la méthode comparative puisque les informations ne sont pas accessibles.

Évaluation de la valeur de la compagnie avec la méthode patrimoniale

La méthode patrimoniale représente théoriquement l’évaluation la plus objective de toutes les techniques existantes. Le but est d’évaluer les actifs de la société puis retirer le montant des dettes contractées. On détermine le montant de la vente de la société avec le résultat obtenu. Ce dernier représente l’actif net. Même si la technique patrimoniale a l’avantage d’être facile à entreprendre et qu’elle offre un excellent indicateur de la valeur comptable de l’entreprise, elle présente quelque limite. La méthode patrimoniale néglige des éléments de valorisation importante comme les perspectives de croissance et développement de la société, l’image de l’entreprise, sa rentabilité, la qualité de son personnel… L’option d’évaluation offre toutefois une excellente indication si l’on souhaite établir une fourchette de prix de vente.

Le principe d’une méthode de rendement

La méthode dite de rendement se base sur le potentiel réel de la société ainsi que sa capacité à générer des profits. Son évaluation prend en compte l’historique de la compagnie, ses perspectives de profits ainsi que les probabilités à les atteindre. Cette méthode complexe à mettre en œuvre prend en compte de nombreux éléments permettant d’élaborer un scénario crédible. La méthode de rendement s’adapte surtout à l’évaluation de la valeur d’une compagnie de croissance.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES