Besoin de conseils ? D’un accompagnement ?
Facilitez vos recherches et démarches !

Mettez-vous en relation avec l’un de nos experts !







Ce que vous devez savoir avant de créer votre entreprise

Il est impératif de mener une recherche exhaustive avant de créer une entreprise en France. En fait, c’est encore plus important, car le coût et la complexité de la création d’une entreprise, en particulier si vous devez acheter ou louer des locaux, sont généralement très élevés.

 La recherche vous permet de :

Vérifiez que le marché (c’est-à-dire les clients) pour votre produit ou service existe réellement (ou potentiellement) et est suffisamment nombreux, accessible et disposé à se séparer de l’argent pour soutenir votre entreprise proposée ;

Définissez votre stratégie marketing – c’est-à-dire la meilleure façon de promouvoir et de vendre votre produit ou service à votre marché cible ;

Établissez un prix ou un tarif pour votre (vos) produit (s) ou service (s) en fonction de ce que vos clients sont prêts à payer et / ou de ce que vos concurrents facturent ;

Évaluez vos objectifs commerciaux et estimez votre chiffre d’affaires et vos bénéfices.

Les informations dont vous avez besoin sont les suivantes :

Marché – Une définition de vos clients, par exemple les particuliers ou les entreprises, les hommes ou les femmes, les personnes âgées ou les jeunes, leur emplacement, leur statut « socio-économique », leur mode de vie et leurs habitudes ;

Concurrence – L’étendue et la nature des concurrents réels, probables et potentiels, y compris les détails des produits ou services concurrents offerts ou disponibles et leur part de marché ;

Influences – Informations sur tous les facteurs politiques, économiques, scientifiques et sociologiques susceptibles d’affecter votre entreprise, tels que les développements de l’infrastructure, les changements de législation et les tendances sociales.

La première décision à prendre est de savoir s’il faut recourir aux services d’une société d’études de marché professionnelle ou d’une autre agence ou effectuer vos propres recherches. Faire appel à une entreprise professionnelle (cabinet de conseil) est généralement onéreux : une étude de marché sur mesure peut coûter au moins 8 000 €. Une liste des agences enregistrées auprès de la Fédération des Syndicats de Cabinets de Conseil peut être obtenue auprès de Syntec Conseil (www.syntec.fr). Une option moins chère (généralement autour de 3500 €) consiste à utiliser ce que l’on appelle une junior entreprise, qui est un groupe d’étudiants en commerce, dont le travail est supervisé par un tuteur. Il existe une centaine d’entreprises juniors en France : pour trouver votre groupe le plus proche, contactez la Confédération Nationale des Juniors Entreprises (www.junior-entreprises.com).

Chambre de commerce

Parmi les meilleures sources d’aide et d’information se trouve votre chambre de commerce locale (CCI), qui en compte plus de 160 et au moins une dans chaque département (www.cci.fr). Le site Web comprend une longue liste de programmes conçus pour aider à la création ou au développement d’une activité commerciale. La plupart des CCI disposent de bonnes bibliothèques de livres, de magazines et de documents relatifs aux entreprises et à la création de petites entreprises en France, qui peuvent tous être consultés gratuitement. La plupart des publications sont en français, mais certaines ICC ont des informations en anglais. De nombreux CCIs organisent régulièrement des conférences (par exemple une fois par mois) et des programmes de formation sur la création d’entreprise, les pratiques commerciales, le financement des petites entreprises, etc., gratuitement ou pour une somme modique (par exemple 10 €). La CCI peut également vous indiquer où trouver le centre de formalités des entreprises concerné. Cependant, les chambres de commerce ne sont pas des associations professionnelles composées d’entreprises et de propriétaires d’entreprises en France, comme les chambres de commerce le sont au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais des bureaux ministériels. Pour plus d’informations, contactez l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (www.acfci.cci.fr).

Chambres des Métiers

Une autre bonne source d’information est la chambre des métiers correspondante (certaines sont appelées chambre de métiers). Ceux-ci remplissent une fonction similaire à celle de la CCI, mais pour les professions considérées comme des « métiers », par exemple les bouchers, les boulangers et les fabricants de chandeliers. Les chambres des métiers sont donc en mesure de vous conseiller sur les règles et réglementations spécifiques à chaque métier. Chaque département dispose d’une chambre des métiers, et les coordonnées des 96 sont répertoriées sur www.artisans-de-france.com/f_chambres.html. De plus amples informations peuvent être obtenues auprès de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (www.apcm.com).

Organismes gouvernementaux

Des informations sur les secteurs industriels et commerciaux sont disponibles sur les sites Internet des ministères concernés : saisir www. [Nom du ministère].gouv.fr. Le site Internet de l’Agence Pour la Création d’Entreprises (www.apce.com) contient une mine d’informations (en français) sur tous les grands métiers : cliquez sur « Informations Sectorielles » pour obtenir la liste des organisations, publications et expositions pertinentes et des liens vers des sites connexes.

Des études de marché spécifiques sont menées par le Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie (www.credoc.asso.fr). Le site répertorie les études disponibles, qui peuvent être achetées ou consultées dans les bureaux du CREDOC, bien que vous deviez prendre rendez-vous, car seules quelques personnes sont admises à la fois ; les listes d’attente sont longues. Des études économiques et démographiques plus générales sont disponibles auprès de La Documentation Française (www.ladocfrancaise.gouv.fr).

Les informations statistiques sont disponibles auprès de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (www.insee.fr). Les 25 Agences Régionales d’Information Scientifique et Technique (ARIST) sont des agences « régionales » fournissant des informations scientifiques et techniques : les coordonnées sont répertoriées sur www.arist.tm.fr. Il existe également un réseau de Centres Techniques Industriels (www.reseau-cti.com).

Pour plus d’informations sur les normes françaises et européennes, contactez l’Association Française de Normalisation (www.afnor.fr).

Association commerciale

Il existe un certain nombre d’associations professionnelles d’artisans, de commerçants et d’autres hommes d’affaires, dont les suivantes :

Association pour la Promotion et le Développement Industrie – entreprises industrielles ;

Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment – métiers du bâtiment ;

Confédération Française du Commerce de Gros et du Commerce International (www.cgi-cf.com) – commerce de gros et international ;

Confédération Générale l’Artisanat, Français – métiers généraux ;

Confédération Nationale de l’Artisanat, des Métiers et des Services – métiers généraux ;

Fédération Française de la Franchise, (www.franchise-fff.com) – franchises ;

Union Fédérale des Coopératives de Commerçants – commerçants et coopératives ;

Union Professionnelle Artisanale – métiers généraux.

Un certain nombre de grandes entreprises en France proposent un accompagnement aux jeunes entrepreneurs, dont l’activité commerciale ne doit pas forcément être liée à celle de l’entreprise qui l’accompagne. Le type et l’étendue du soutien offert varient considérablement, par exemple des conseils et services techniques ou de marketing aux prêts et subventions. Les entreprises comprennent les éléments suivants :

Aérospatiale Développement

Alcatel CIT

Charbonnages de France

Initiative Danone

EDF

Geris Thomson

Giat-Sofred

 Magazines et expositions

Il existe de nombreux magazines économiques en France, disponibles auprès des marchands de journaux. » Il existe également des salons spécialisés destinés aux entrepreneurs, les deux plus importants étant le Salon des Entrepreneurs à Paris (en janvier) et à Lyon (en juin). Les détails peuvent être trouvés sur le site Web de l’exposition (www.salondesentrepreneurs.com). Pour connaître les petits spectacles de votre région, contactez la Fédération des Foires et Salons de France (www.salons-online.com).

 Bourse de recherche

Les nouvelles entreprises innovantes (ou les entreprises avec un nouveau produit innovant) peuvent demander des subventions pour couvrir jusqu’à 70% du coût de la recherche, ainsi que des prêts à taux zéro et à faible intérêt, auprès de l’Agence nationale pour la valorisation de la recherche. (www.anvar.fr). Il existe également une initiative européenne appelée Eureka, qui offre des subventions de recherche allant jusqu’à environ 90 000 € à une cinquantaine d’entreprises françaises par an, à condition que la recherche soit menée dans plusieurs pays de l’UE. Vous devez prévoir un an entre la demande et la réception des fonds. Pour plus de détails, contactez ANVAR.