Epargne salariale, le chef d’entreprise d’une TPE a-t-il intérêt à la mettre en place ?

epargne-sal

Pour de nombreux employés en France, la crainte de ne pas pouvoir vivre une retraite dignement est un souci permanent. C’est pour cette raison que différentes réformes ont été entreprises avec notamment de nouvelles mesures pour l’épargne salariale, telles que la création d’un nouveau produit retraite ou encore la suppression du forfait social, une taxe de 20% pour les entreprises de moins de 50 salariés. Pour rappel, l’épargne salariale est un ensemble de dispositif qui vise à offrir plusieurs avantages aussi bien aux salariés qu’aux chef d’entreprise, surtout de TPE et PME.

Les avantages de la mise en place d’épargne salariale

Intérêt pour l’entreprise

Le premier avantage pour l’entreprise est la diminution de ses charges, surtout fiscales grâce au versement des primes d’intéressement, de participation ou de l’abondement.

Ces sommes sont exonérées de charges sociales et déductibles de l’impôt sur le revenu. Le fait de partager ses bénéfices avec ses employés peut être une réelle source de motivation et de fidélisation.

La participation permet de redistribuer une partie des bénéfices aux salariés. Elle est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés.

L’intéressement récompense l’atteinte d’objectifs collectifs, financiers ou extra financiers. Il est facultatif.

Le salarié a le choix de verser ces primes sur un plan d’épargne salariale, ou de récupérer directement les sommes.

L’abondement, est un versement que peut réaliser l’entreprise pour compléter les versements du salarié sur le plan d’épargne salariale.

Intérêt pour les salariés

L’épargne salariale permet aux salariés de mettre de côté, et de se constituer une épargne à moindre effort, pour leurs projets ou pour leur retraite.

Au moment de recevoir leur prime de participation et/ou d’intéressement, le salarié peut choisir de percevoir directement les sommes. Elles seront alors imposables. A contrario, il peut choisir de les placer sur un plan d’épargne salariale, elles seront alors exonérées d’impôt sur le revenu.

Deux types de plans d’épargne salariale existent. Le Plan d’Epargne Entreprise (PEE) dans lequel les sommes sont bloquées pendant 5 ans, et le plan d’épargne retraite Collectif (PER Collectif), dont le but est de rendre disponible l’épargne au moment du départ à la retraite.

Pour chacun des plans, il existe des cas de déblocage anticipé, tel que l’achat de la résidence principale.

La mise en place d’un Plan d’épargne d’entreprise

Pour les salariés, le Plan d’épargne d’entreprise est un moyen d’investir leurs primes d’intéressement et de participation. C’est donc une occasion de faire un placement sur différents supports financiers.

En effet, dans le cadre de la mise en place d’un plan d’épargne salariale, tel que le PEE, l’entreprise détermine un certain nombre de fonds sur lesquels le salarié pourra choisir d’investir. Ils vont en général du plus prudent au plus risqué.

Au-delà des supports financiers, un certain nombre de modalités doivent apparaître dans l’accord du plan d’épargne salariale qui est signé entre l’entreprise et les représentants du personnel, telles que les sources d’alimentation du plan ou les règles de l’abondement.