Métiers immobiliers : quelle est la rémunération d’un mandataire immobilier ?

mandataire-immobilier

Malgré la similarité entre les tâches d’un mandataire et un agent traditionnel, le métier d’un mandataire se différencie toutefois de celui d’un agent. Mandataire d’une agence en tant qu’indépendant ou salarié, son salaire est très intéressant. Comment évaluer le salaire d’un mandataire immobilier ?

Qu’est-ce qu’un agent mandataire immobilier ?

En tant que professionnel, l’agent mandataire immobilier exerce sous la responsabilité et le contrôle d’un agent immobilier, détenteur d’une carte remise par la Préfecture et qui lui permet d’exercer. Le mandataire doit être légalement affilié au Registre Spécial des Agents Commerciaux et avoir un Mandat qui est une mission pour exercer son activité.
Dans le cas présent, le Mandant est le propriétaire du bien mis en location ou en vente, c’est le donneur d’ordre de l’agent mandataire.
En effet, le mandataire est un Agent Commercial, ayant un statut d’indépendant, mais qui exerce en tant qu’actionnaire d’un réseau immobilier.
Pour une vente immobilière conciliée par un professionnel, le notaire paye les honoraires de transaction au réseau ou agence immobilière, mais pas directement au mandataire. Puis, le réseau verse ses rémunérations au mandataire et garde sa commission, dans des conditions précises qui s’affichent dans le contrat de franchise.
Les montants versés par l’agence au mandataire sont le chiffre d’affaires du mandataire. Ensuite, ce dernier devra se libérer de ses frais professionnels, y compris cette commission sur ventes et le pack mensuel.

Rémunération ou salaire pour le mandataire ?

Quand il effectue son activité, le mandataire travaille au sein d’une agence (agent immobilier qui possède une carte T) comme travailleur indépendant ou agent commercial immobilier. En effet, bien que le terme salaire soit généralement utilisé, il est seulement valable pour le statut de salarié. Donc, en ce qui concerne le mandataire, il faut parler de rémunération.
A chaque vente, le mandataire saisit un pourcentage sur les rémunérations, en fonction du tarif fixé par l’agence. Ses revenus dépendent donc des ventes qu’il accomplit.
Chaque mandataire définit ses objectifs en fonction de ses besoins et ses attentes, c’est l’atout d’être travailleur indépendant. En tant qu’indépendant, il est son propre patron et il est payé à la hauteur de son investissement et de son travail.
Ce qui différencie le mandataire, qui exerce dans un réseau immobilier, d’un agent immobilier indépendant qui travaille en agence classique, c’est que ce dernier touchera un pourcentage sur rémunération réduit (entre 50 et 60 % de la rémunération agence).

Quelle est la rémunération moyenne d’un mandataire ?

Son réseau, son investissement et son expérience définissent la rémunération moyenne d’un mandataire. De ce fait, il est difficile de définir avec exactitude la rémunération d’un agent mandataire. Un débutant bien guidé peut recevoir entre 1500 et 300 euros bruts par mois.
Toutefois, au fil des mois de l’année, ce type de rémunération peut connaître de grands changements. Le mandataire ne reçoit pas de rémunération fixe, mais perçoit une commission sur les ventes réalisées. En France, les chiffres montrent que le pourcentage moyen appliqué s’élève à 4,87 %. Quant à lui, le mandataire touchera une commission incluse entre 70 à 99 % des rémunérations reçues par le réseau à laquelle il devra s’acquitter de ses charges sociales.
Pour calculer la rémunération moyenne d’un mandataire, il importe de tenir compte du nombre d’accords qu’il est susceptible d’effectuer sur une année, puis, il faut multiplier par le pourcentage de commissionnement, et enfin il convient de déduire les frais.
La rémunération d’un mandataire peut être très intéressante. Elle s’élève, en moyenne, à 30 000 euros par an pour un mandataire ayant quelques années d’expérience et pour un mandataire expérimenté, elle s’élève à 50 000 euros et plus. En d’autres termes, un salaire brut de 4 300 euros par mois, pour ce dernier.