Quelle certification Qualiopi choisir ?

Jeudi 7 novembre 2019, le ministère du Travail présente publiquement la certification Qualiopi. Il s’agit de la certification qualité dispensée par des prestataires d’actions de formation professionnelle. Avant de s’engager dans une démarche de certification qualité, il est recommandé de se poser les bonnes questions afin de choisir l’organisme de certification ou le label qualité conforme à vos exigences. Quel type de certification Qualiopi doit-on sélectionner ?

Faites appel à SGS ICS pour votre certification

Pour bénéficier d’un financement relatif à des fonds paritaires et/ou publics, il est obligatoire de posséder une certification qui s’adresse aux PAC ou prestataires d’action qui concourt au développement des compétences. En choisissant SGS ICS pour certifier vos compétences, vous bénéficiez d’un prestataire qui maîtrise à la perfection le dispositif. Le leader mondial du contrôle, de l’inspection, de la certification et de l’analyse est considéré comme la référence en matière d’intégrité et de qualité.

Ce spécialiste de la nouvelle certification collabore avec la DGEFP. Ces groupes de travails œuvrent pour la construction du processus de certification. Grâce à son expérience de plus de 15 ans dans le domaine de la formation professionnelle, les solutions apportées par SGS permettent de bénéficier d’une expertise adaptée et sûre. De par son accréditation ISO/CEI 17065 COFRAC (portée sur demande) et ses démarches de certifications d’organismes de formation (plus de 650 organismes certifiés à ce jour) , l’établissement de contrôle et de certification bénéficie d’une expérience reconnue à travers le monde.

SGS dispense les prestations d’audit de certification à marque RNQ Qualiopi. Rendez-vous sur la page de SGS pour tester gratuitement la nouvelle certification. L’auto-évaluation comprend les 32 indicateurs propres aux 7 critères qualité. Avant de commencer l’auto-évaluation, vous avez le choix entre les actions propres à votre activité : bilan de compétences, actions de formation,  accompagnateurs VAE ou formation par apprentissage.

En quoi consiste la certification Qualiopi ?

RNQ Qualiopi atteste la qualité d’un prestataire d’action chargée de développer les compétences. Cette certification offre une meilleure visibilité de l’offre de formation vis-à-vis des usagers et des entreprises. À partir du 1er janvier 2022, la certification qualité doit être acquise à chaque prestataire d’action qui contribue au développement des compétences. La certification est obligatoire si le prestataire veut bénéficier des fonds publics et mutualisés. Elle s’adresse aux formateurs indépendants et prestataires capables de justifier la validation des acquis de l’expérience.

Les formateurs, ceux qui proposent une formation par apprentissage ou des bilans de compétences, devront s’adresser aux organismes certificateurs accrédités comme SGS ICS. Ceux qui souhaitent obtenir la marque Qualiopi doivent formuler et adresser une demande à l’organisme certificateur. Il faudra signer un contrat, passer un audit initial, un audit de surveillance prévue au bout de 18 mois puis un audit de renouvellement qui a lieu après trois ans.

Comment se préparer à la certification Qualiopi ?

La validité de la certification Qualiopi dure trois ans à compter des résultats de l’audit initial. Pour décrocher cette certification, il existe plusieurs documents à lire pour mieux préparer son projet. Le premier document à consulter est le RNCQ qui décrit la Réforme de la formation présente au Décret du 6 juin 2019. Il comprend un tableau affichant 7 critères qui détaillent plusieurs indicateurs d’appréciation. Tous les prestataires doivent respecter les 22 indicateurs d’appréciation tandis que ceux qui exercent des activités spécifiques disposent d’indicateurs d’appréciation supplémentaires.

Le Ministère du Travail apporte dans son Guide Référentiel national Qualité des précisions concernant les modalités d’audit propre au RNCQ. Pour se préparer à la certification Qualiopi, le candidat doit mettre en place un système documentaire fournissant des éléments de preuve organisée de telle sorte à ce que l’organisme certificateur puisse facilement s’y retrouver. Le principe du RNCQ est de ne pas produire de document propre à chaque élément de preuve. Seule la pratique compte, le but est de présenter des recoupements de plusieurs indicateurs d’appréciation.