Quelques gestes simples pour réduire la facture d’énergie de votre entreprise

Fournisseur d'énergie

La facture énergétique est, pour une entreprise, comme pour les ménages, une charge importante, qui peut peser sur sa rentabilité et sa capacité d’investissement. C’est pourtant un point sur lequel le chef d’entreprise et ses employés peuvent avoir une action directe, en mettant au point une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) globale par exemple. En activant différents leviers, l’entreprise peut ainsi diminuer sa consommation en énergie.

Changer de fournisseur d’énergie

C’est devenu un reflexe de changer régulièrement de fournisseur d’accès Internet. Mais il est désormais possible, de la même façon, de changer de fournisseur d’énergie, qu’il s’agisse de son fournisseur de gaz ou de son fournisseur d’électricité. Cette option est encore trop souvent méconnue, c’est pourquoi il peut être pertinent de se renseigner sur les différentes offres à laquelle votre entreprise pourrait souscrire. Le simple fait de passer par un autre réseau de distribution peut permettre de faire jusqu’à 20% d’économie par an sur les factures. Vous pouvez consulter également notre article sur les contrats d’énergie lors de la création d’entreprise.

Mais l’énergie la moins chère reste celle que l’on ne dépense pas, c’est pourquoi, en plus de s’offrir les services du fournisseur d’énergie moins cher, il est également important de penser à d’autres actions concrètes qui pourraient permettre d’économiser l’énergie elle-même dans votre entreprise :

Faire attention à l’éclairage

Cela peut être fait dès les choix des bureaux pour votre entreprise. Des bureaux lumineux nécessiteront moins d’énergie destinée à l’éclairage.

Vous pouvez aussi investir dans des ampoules LED basse consommation.

Si vous remplacez dix lampes de 60 watts par des lampes à économie d’énergie de 11 watts, vous serez gagnants malgré des coûts d’achat plus élevés. Les nouvelles ampoules qui consomment  jusqu’à 80 % moins d’électricité que les anciennes, durent environ dix fois plus longtemps.

Les lampes fluorescentes, également appelées tubes néon sont désormais interdites car elles consommaient plus que des éclairages LED et leur recyclage posait problème car elles contenaient des petites quantités de mercure. Depuis le 1er janvier 2013, les ampoules à incandescence ne sont également plus disponibles à la vente. La commission européenne a jugé que les halogènes étaient trop énergivores, dans la mesure où ils consacraient 90 à 95% d’énergie à transformer la chaleur et non à la production de lumière.

Enfin, penser à vous assurer que tous les bureaux soient éteints le soir, lorsque vos employés rentrent chez eux. Les économies passent aussi par la chasse au gaspillage et la responsabilisation de chacun.

Veiller aux appareils électroniques

Le matériel informatique est le principal consommateur d’électricité en entreprise. Les appareils électriques en mode veille peuvent souvent être identifiés par des voyants lumineux, des affichages de l’heure ou des transformateurs qui restent chauds ou bourdonnent lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Les pertes en attente dues à la mise en veille peuvent également être détectées par un ampèremètre. Il suffit d’emprunter l’appareil pour surveiller les pertes d’énergie de voter entreprise. Il est préférable de choisir des appareils qui peuvent être complètement déconnectés du secteur lorsque vous les achetez. Sinon : débranchez l’appareil lorsqu’il n’est pas utilisé. Avec une prise de courant qui peut être éteinte, vous pouvez empêcher les appareils de continuer à consommer de l’électricité après utilisation. Les “sécurités d’alimentation” enregistrent l’état de veille et éteignent automatiquement l’appareil après un certain temps.

Les téléviseurs, enregistreurs, systèmes de musique, ordinateurs, photocopieurs et fax les plus récents affichent avec le signe d’économie d’énergie AAA qu’ils se contentent de 0,1 à 1 watt en mode veille. Il est bon de le savoir lorsqu’on achète un téléviseur pour sa salle de réunion par exemple : les téléviseurs à tube et à cristaux liquides consomment à peu près la même quantité d’électricité, les appareils à plasma presque deux fois plus que les modèles à cristaux liquides. Plus la diagonale et la résolution de l’écran sont grandes, plus la consommation d’énergie est élevée dans la plupart des cas. Le contraste et la luminosité sont souvent réglés trop haut à l’usine, ce qui coûte de l’électricité inutile et est facile à régler. Il n’a jamais été aussi facile d’économiser l’électricité à long terme.

Les ordinateurs portables sont plus économiques que les PC de bureau. Mais il y a des différences ici aussi : un PC moyen économe en énergie consomme environ 75 watts, un PC haut de gamme très puissant jusqu’à 300 watts. En cas d’utilisation pendant quatre heures par jour, cela représente un coût supplémentaire de 20 à 90 euros par an. Il vaut donc la peine de bien réfléchir pour savoir si vous avez vraiment besoin de toutes les applications disponibles, et de se renseigner sur la consommation électrique lors de l’achat d’une nouvelle application. Un écran TFT consomme autant d’électricité que l’ordinateur lui-même, un écran à tube en consomme même deux fois plus. Les imprimantes, les scanners ou les haut-parleurs consomment également beaucoup. Il est utile d’éteindre l’appareil, même pendant les courtes pauses au travail. Les PC modernes ont une fonction d’économie d’énergie qui doit généralement être activée au préalable. Cela signifie que seuls les composants matériels actuellement utilisés consomment de l’énergie.