Dirigeants d’entreprise, vos résultats sont-ils à la mesure de votre investissement ?
Profitez de l’expérience d’un coach professionnel !
Apprenez à lever le nez du guidon pour vous demander où votre société va, à imprimer une
direction, à la définir et la faire partager.
Envie de bénéficier d’un accompagnement personnalisé ?

Mettez-vous en relation avec l’un de nos Business Coach partenaires certifiés !







Tout ce que vous devez savoir pour exercer un bon leadership

Leadership et influence sont deux mots en corrélation. Diriger signifie influencer les gens, dans ce cas, les employés d’une entreprise, par le biais de compétences importantes. Diriger, c’est aussi gérer la résistance aux changements et aux conflits qui peuvent éventuellement survenir en cours de route, ainsi que déléguer des responsabilités tout en restant maître de la situation. Mais, en dehors de cela, diriger, c’est avant tout remplir toutes ces fonctions, sans manquer de respect à l’autre – en cherchant toujours à maintenir le bien-être général de l’équipe.

Vous avez tort de penser qu’être responsable, c’est dicter des ordres ou être légal. Être un leader, c’est inspirer l’équipe de travail par l’exemple. C’est préserver une posture honnête, éthique, cohérente et équilibrée. Et en faisant preuve de beaucoup de détermination. Conquérir, de cette façon, l’une des principales responsabilités du manager, la confiance du groupe.

Que faut-il pour être un bon leader ?

Il n’y a pas de recette unique pour le succès quand il s’agit de leadership. Des circonstances différentes créent des besoins différents et exigent donc des styles de leadership différents.

Par exemple, une entreprise aura besoin d’un autre type de dirigeant en période de croissance, lorsqu’elle investit dans des ressources, qu’en période de crise, lorsqu’elle réduit ses budgets et licencie.

En outre, les différentes cultures peuvent montrer une préférence pour des caractéristiques spécifiques de leadership.

En outre, certaines compétences sont essentielles pour ceux qui cherchent à être une référence en matière de bon leadership :

Relations interpersonnelles

De bonnes relations dans l’environnement de travail garantissent une routine plus agréable, un environnement plus innovant et surtout l’obtention de niveaux de productivité plus élevés.

De bonnes relations sont également nécessaires pour le développement du leadership. Après tout, vous n’avez pas de bonnes relations avec vos supérieurs, il est plus difficile de faire considérer votre nom pour un poste plus élevé dans la hiérarchie.

Savoir écouter

Le fait d’être à l’écoute augmente la capacité des personnes à la recherche de postes de direction à atteindre leurs objectifs plus rapidement et plus efficacement. Le leader qui sait vraiment écouter devient un professionnel plus compétitif.

Savoir écouter implique bien plus que d’écouter en silence ce que dit l’autre. Un bon auditeur ajoute au dialogue, en favorisant de petites interactions stimulantes afin de provoquer chez l’interlocuteur des aperçus et de nouveaux points de vue.

Cela montre que la personne n’est pas seulement à l’écoute, mais qu’elle est attentive et traite toutes les informations afin de travailler sur les données qui peuvent contribuer à la conversation.

Le bon dirigeant sait partager cette mission, transmettre sa vision de l’entreprise dans la recherche de bons résultats et impliquer toute l’équipe dans la pratique de cet ensemble d’actions, de croyances, de valeurs et d’objectifs.

Comment exercer un bon leadership ?

Bien que vous ayez toutes les qualités pour être un leader, il faut prêter attention à certains points pour bien faire son travail. Vous devez par exemple considérer vos employés non pas comme un groupe unique, mais comme des personnes différentes qui sont là pour, avec vous, faire le meilleur de l’entreprise.

Une autre erreur de ceux qui délèguent des responsabilités est de penser que le même style de gestion fonctionnera pour tout le monde. Parfois, chaque employé a besoin d’être stimulé d’une manière différente pour rester engagé avec l’équipe et générer de meilleurs résultats. Faites attention aux particularités de chaque personne au sein du groupe.

En tant que leader, n’oubliez pas de faire des commentaires à votre équipe. De préférence, à la fin de chaque projet achevé. Reconnaître quand quelqu’un fait du bon travail et le faire savoir. C’est une forme d’encouragement pour que la recherche de fruits positifs se poursuive.

Il convient également de noter que les responsables ne doivent pas, en général, assumer les tâches qu’ils ont officiellement déléguées à un employé – sauf dans des situations exceptionnelles. Un dirigeant peut – et doit – aider ses employés de toutes les manières nécessaires et superviser le déroulement des activités, mais il ne doit jamais assumer les tâches initialement déléguées aux membres de son équipe. Cela met à rude épreuve les responsables et entrave même la croissance des membres de l’entreprise et de l’entreprise elle-même.

Est-il sain pour l’entreprise de diviser les responsabilités ?

Oui, le dirigeant moderne se préoccupe de l’élaboration de plans d’action pour répartir les responsabilités entre les secteurs et ainsi obtenir les résultats escomptés. La délégation de responsabilités et de tâches fait partie des activités et des décisions quotidiennes que les dirigeants doivent prendre.

En outre, l’acte de délégation permet une plus grande interaction avec l’équipe de travail, ce qui nécessite un effort collectif pour atteindre les objectifs organisationnels. Toutefois, n’oubliez pas qu’un responsable doit toujours être au courant de l’avancement de chaque projet.

Dans la même thématique

Découvrez

NOS AUTRES Dossiers thématiques