Besoin de conseils ? D’un accompagnement ?
Facilitez vos recherches et démarches !

Mettez-vous en relation avec l’un de nos experts !







Devenir indépendant en France

Devenir indépendant en France

Si la recherche d’un emploi en France n’est pas quelque chose que vous aimeriez faire, la nouvelle réglementation française a simplifié pour les étrangers la création d’une petite entreprise en France.

Vous pouvez désormais créer une petite entreprise ou être indépendant ou indépendant en France sous un nouveau régime de micro-entreprise, qui fusionne les anciens systèmes d’auto-entrepreneur et de micro-entreprise. Certains pigistes peuvent également travailler dans le cadre d’un portage salarial ou rejoindre une coopérative de travail à la place.

Devenir une micro-entreprise française

Il est assez facile de s’inscrire et de gérer votre entreprise en tant que micro-entreprise. Il a simplifié les exigences fiscales et comptables et vous payez vos impôts et charges sociales en ligne. Cependant, vous payez des impôts et des charges sociales sur toutes les dépenses que vous facturez, donc si vous êtes susceptible d’engager des coûts importants de cette nature, vous devriez alors enquêter sur la création d’autres entreprises.

Travailler en tant que micro-entreprise (anciennement micro-entreprise ou auto-entrepreneur) n’est pas une structure commerciale légale mais un statut fiscal. La structure juridique est une Entreprise Individuelle (EI) qui est une personne qui dirige une entreprise en tant qu’entrepreneur individuel. Les taxes ne s’appliquent pas dans ce système si vous créez une EURL ou une SARL. Pour plus d’informations sur ces formes de structure d’entreprise, consultez notre guide de création d’entreprise en France.

Qui peut travailler sous le nouveau régime des micro-entreprises ?

Vous pouvez créer votre entreprise sous le régime de la micro-entreprise ou de l’auto-entrepreneur si votre chiffre d’affaires est inférieur à certains seuils. Si votre activité consiste à acheter et revendre des biens ou du matériel, ou à créer un restaurant ou un bar ou un logement meublé, le seuil est inférieur à 82 200 €. Si vous proposez des services ou un « professionnel » (professions libérales), le seuil ne peut dépasser 32 900 € par an. Vous pouvez rester dans le régime micro-entreprise tant que vous ne dépassez pas les seuils sur une période de deux ans. Si c’est le cas, vous devez passer à la structure d’entreprise standard. En vertu de la nouvelle loi, il y aura un soutien facultatif une fois que vous aurez atteint 50% du plafond de chiffre d’affaires pour vous aider à décider s’il serait souhaitable pour vous de changer de structure d’entreprise.

Certains types d’entreprises sont exclus de ce statut (par exemple, les agents immobiliers, les avocats, les sociétés de financement, ceux qui perçoivent des redevances). Renseignez-vous auprès de vos Chambres du Commerce et de l’Industrie (CCI) ou des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA).

Responsabilité et assurance pour les indépendants

Vous avez une responsabilité illimitée, vous devez donc faire une déclaration d’insaisissabilité qui protège votre maison et vos autres biens contre la saisie par les créanciers. Il existe également le régime EIRL, qui confère le statut de commerçant individuel sous une forme de responsabilité limitée. Pour plus d’informations, voir www.eirl.fr

Toutes les entreprises en France doivent avoir une assurance responsabilité civile appelée assurance responsabilité professionnelle. Si vous travaillez dans le bâtiment, vous devrez souscrire une assurance décennale qui est une garantie de 10 ans et vous devrez mettre des informations sur l’assurance sur vos factures.

Comment s’inscrire comme indépendant en France

Vous pouvez enregistrer votre entreprise de trois manières :

  1. Vous pouvez visiter le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) approprié. Il existe différents CFE pour chaque type d’activité commerciale, alors trouvez celui qui convient à votre entreprise. Par exemple :

Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) , si vous souhaitez créer une boutique ou une société commerciale sans élément “ artisanat, commerce ou artisanat ”.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) , pour les artisans / artisans.

URSSAF pour les métiers et les services intellectuels comme les traducteurs ou les concepteurs de sites Web

  1. Envoyez ce formulaire au CFE approprié.
  2. En ligne, à travers une série de formulaires sur le portail officiel des auto-entrepreneurs.

Vous devez envoyer une photocopie ou télécharger une numérisation de votre carte d’identité ou de votre passeport lors de votre inscription. Vous devrez peut-être également prouver que vous avez une assurance professionnelle, par exemple l’assurance décennale pour les constructeurs.

Si votre entreprise est un commerce, vous devez également vous inscrire au Répertoire des Métiers (RM) à l’aide de ce formulaire. Si vous vendez des biens, vous devez déclarer votre entreprise au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) par l’intermédiaire du Greffe de tribunal de commerce en utilisant ce formulaire.

Cours obligatoire d’administration des affaires

Si vous souhaitez créer une entreprise en tant qu’artisan, vous devez suivre une formation de quatre ou cinq jours (stage de préalable à l’installation ou SPI) auprès des Chambres de Métiers et de l’Artisanat afin d’en apprendre davantage sur les différents aspects de la gestion de votre propre entreprise. Des cours optionnels similaires sont disponibles pour ceux qui créent des entreprises commerciales et industrielles. Vous devez payer pour cette formation – vérifiez auprès de votre Chambre.

Entreprises réglementées

Certaines professions sont réglementées en France, notamment les comptables, les vétérinaires, les coiffeurs, les constructeurs et même les cavistes. Si votre entreprise fait partie de ces professions réglementées, vous devrez être inscrit auprès de l’organisation appropriée et devrez peut-être prouver que vous avez les bonnes qualifications, l’expérience et la responsabilité en matière d’assurance avant de pouvoir travailler.

Découvrez si l’entreprise que vous souhaitez créer est réglementée ici via le site Web de l’APCE. Cliquez simplement sur la lettre appropriée de l’alphabet pour trouver le secteur dont vous avez besoin.

Numéros SIREN, SIRET et APE

Une fois que vous vous êtes inscrit et que votre déclaration a été traitée, vous recevrez un numéro d’identification SIREN unique à neuf chiffres. Ce numéro officiel d’entreprise est la preuve que votre entreprise est enregistrée et sera utilisée par tous les gouvernements et agences officielles pour faire référence à votre entreprise.

Vous obtiendrez également un numéro SIRET composé d’un numéro SIREN et d’un numéro à cinq chiffres identifiant l’emplacement de votre entreprise. Si vous souhaitez en savoir plus sur vos concurrents, vous pouvez saisir ici les numéros SIREN de vos concurrents pour découvrir quand ils créent leur entreprise, combien d’employés ils ont et, s’il s’agit d’une société anonyme, des informations financières telles que chiffre d’affaires, profit et perte – cela peut être un outil de recherche utile.

Vous obtenez également un code APE (Activité Principale de l’Entreprise) ou NAF qui identifie l’activité principale de votre entreprise. Chaque entreprise en France utilise ces codes, qui se composent de quatre chiffres et d’une lettre.

Préparation des factures (factures) en France

Un devis est un devis et une facture est une facture. Vous devez inclure les informations suivantes sur vos factures en France :

La date de la facture.

La date de la prestation ou de la vente.

La description du service ou de la vente.

Le prix, toutes réductions.

Le montant total.

Vous ne pouvez pas facturer la TVA donc toutes les factures doivent inclure les mots « TVA non applicable, article 293 B du CGI ».

Le nom et l’adresse du client.

Le nom de votre entreprise et, le cas échéant, vos qualifications professionnelles.

Numéro SIREN.

S’il s’agit d’un artisan, alors les détails de l’assurance obligatoire de 10 ans (dates de validité, zone géographique, assureur).

Les délais de paiement légaux sont de 30 jours à compter de la réception du bien ou du service.

Fermeture de votre entreprise

Si vous souhaitez arrêter le trading, remplissez simplement le formulaire en ligne disponible ici sur le portail officiel des auto-entrepreneurs.

Travail indépendant à travers un portage salarial

Il est possible de travailler légalement en France en tant qu’indépendant sans s’inscrire en tant qu’entreprise mais en travaillant par le biais d’un portage salarial. Dans le cadre de ce système, vous signez un contrat avec une société de portage (une société parapluie), qui devient en fait votre employeur et gère la plupart des formalités administratives. Vous trouverez toujours des clients et d’accord sur les modalités de paiement de façon indépendante, mais les factures et les paiements (avec un bulletin de salaire) sont disposés par le portage société, dont vous êtes un employé (salarié).

Essentiellement, une société parapluie vous emploie pour la durée de votre mission, fournit une assurance et facture soit le client final, soit votre agence de recrutement. En tant qu’employeur, votre entreprise de portage prélève pour vous des charges sociales. Ils déduisent ensuite leurs honoraires et vous versent un revenu mensuel net. Vous payez des frais de 7 à 10% du total de vos factures mensuelles à la société de portage.

En fonction de vos coûts de fonctionnement, vous pourrez peut-être réclamer une partie de chaque facture en tant que dépenses – contrairement à une micro-entreprise.

Parce que vous payez des charges sociales, vous avez droit aux mêmes prestations de soins de santé, de chômage et de retraite que tout autre salarié en France.

Vous n’avez pas défini d’heures de travail et vous pouvez vous arrêter sans préavis. En règle générale, vous ne payez que les charges sociales sur les revenus d’activité. Si le travail est rare ou si vous faites une pause, vous arrêtez momentanément de payer les charges sociales.

Vous devez tout de même payer votre propre impôt sur le revenu via un formulaire de déclaration de revenus pré-remplie. Les autorités fiscales françaises l’envoient chaque printemps. Cependant, la déclaration de revenus est généralement moins complète.

Ce système convient si vous fournissez des services intellectuels tels que la rédaction, la traduction, le télémarketing, le conseil aux entreprises et l’informatique.

Pour vos clients ou votre agence de recrutement, le système de portage est avantageux car il leur permet d’acheter vos services sans avoir à s’engager dans les responsabilités d’employer du personnel. Cela vous donne également la flexibilité d’avoir des clients hors de France.

Coopérative de travailleurs indépendants (SCOP)

Une autre alternative à la création d’entreprise pour les indépendants est de rejoindre une coopérative de travail ou une société coopérative et participative (SCOP). Celles-ci fonctionnent de la même manière que les entreprises de portage. Vous signez un contrat avec le SCOP, et ils feront votre comptabilité, vous remettront des fiches de paie et chasseront les retardataires. Vous payez environ 10% de vos gains à la SCOP.